Avec BioTJet, la France Décarbonise l’Aviation

Elyse Energy et ses partenaires annoncent le développement du projet BioTJet. Ensemble, ils ambitionnent de produire, en France, du biokérosène grâce à la biomasse et à l'hydrogène renouvelable.
BioTJet_EnergyNews

Grâce à un des leaders européens en carburants bas carbone, Elyse Energy, et ses partenaires, un nouveau projet de carburant aérien est en développement. BioTJet est un projet de coopération entre Elyse Energy, l’IFPEN, AVRIL et BioNext. Il devrait être en place d’ici 2027. BioTJet consiste à développer un nouveau carburant pour le secteur aérien tout en réduisant son empreinte carbone.

Pascal Pénicaud, co-fondateur et président d’Elyse Energy, déclare:

“La transition vers un monde bas carbone nécessite une action immédiate et de grande ampleur tout en répondant aux contraintes des secteurs les plus difficiles à décarboner, comme l’industrie et la mobilité lourde. Le projet BioTJet apporte une réponse immédiate aux enjeux de décarbonation du secteur aérien car elle peut remplacer les carburants fossiles utilisés actuellement sans modifier en profondeur les infrastructures et les motorisations existantes.”

BioTJet, un projet de biokérosène

Le projet BioTJet à pour objectif de développer, en France, le biokérosène afin de remplacer le kérosène traditionnel. Il devrait permettre à l’aviation de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’environ 70%. Ceci est possible grâce à la nature même du carburant.

De fait, le biokérosène sera produit à partir de biomasse. Afin d’être en cohérence avec les objectifs de transition énergétique, les acteurs du projet devront utiliser une biomasse durable et locale. Celle-ci viendra majoritairement de la sylviculture locale ainsi que de déchets de bois en fin de vie.

Le projet BioTJet ambitionne de fournir un volume de biokérosène équivalent de 30% de la consommation annuelle d’un aéroport de la taille de celui de Bordeaux Mérignac.

De plus, le projet BioTJet pourrait inclure l’utilisation d’hydrogène renouvelable. Ce dernier, ajouté au procédé, permettrait de doubler la quantité de biokérosène produite. En outre, son utilisation pourrait faciliter le développement du vecteur énergétique dans le secteur de l’aviation.

Par ailleurs, le projet BioTJet est largement soutenu par l’État français. Ainsi, il est soutenu par l’ADEME. Outre les bienfaits pour l’environnement, le projet permettra de créer des emplois locaux, dans la filière du bois mais aussi sur les différents sites de production.

Elyse Energy et ses partenaires doivent annoncer leur décision finale d’investissements, attendue pour la fin de l’année 2024.

 

Illustration par Kate Ambartsumova

Articles qui pourraient vous intéresser

UE

L’UE Négocie des Propositions d’Urgence

L'UE négocie actuellement des propositions d'urgence pour faire face à la crise énergétique. Les États membres doivent trouver un accord lors de la réunion du 30 septembre. Ils souhaitent obtenir des garanties concernant la possibilité de maintenir des mesures nationales.