Aramco: Restructuration de son Offre à venir

Aramco, la compagnie nationale pétrolière saoudienne, a connu une année difficile due à la pandémie mondiale de coronavirus. L’enterprise cherchent alors à conquérir de nouveaux marchés, en Asie notamment. Mais aussi de développer de nouvelles industries en matière d’hydrogène par exemple.

 

Aramco relance son marché intérieur du gaz

Aramco est l’une des entreprises pétrolières et gazières les plus importantes en Arabie Saoudite. Cette dernière souhaite se concentrer sur les marchés en croissance tel que l’Asie, tout en gardant un œil sur les dépenses opérationnelles.

Un acteur résilient

Malgré une année difficile, Aramco a montré qu’il était l’un des acteurs les plus résilients. L’entreprise a réussi à réduire le budget capex (dépense en capital) et ainsi maintenir un bénéfice net positif. Par ailleurs, elle s’est financée à l’extérieur pour respecter ses engagements, avec des dividendes de 75 millions de dollars.

StratLa reprise soutenue par la demande de l’entreprise est également remarquable. En effet, le redémarrage rapide en Asie et la stratégie vaccinale efficace des États-Unis ont permis une croissance importante du marché du pétrole.

Répondre à la demande intérieure

L’objectif principal de l’entreprise est de répondre à la demande intérieure de l’Arabie Saoudite en gaz. Au-delà des exportations, le but premier est de fournir aux pays l’énergie nécessaire.

Le ministère de l’Énergie a demandé une augmentation de la capacité maximale durable à 13 millions de barils. Ce projet a d’ores et déjà commencé, se matérialisant par de nouveaux travaux.

 

Développer les énergies renouvelables

L’entreprise souhaite ainsi se concentrer sur le développement de l’énergie renouvelable. Cet acteur important souhaite désormais s’inscrire dans une transition pour une consommation plus responsable.

Le développement de l’hydrogène

Aramco se concentre également sur le développement de l’hydrogène vert et bleu. Elle fait un pas important en 2020, en réalisant la première expédition d’ammoniac bleu vers le Japon. Ces importantes avancées dans l’hydrogène permettront à Aramco de s’imposer dans l’industrie.

 

Projet de restructuration de Sadara Chemical

Saudi Aramco a conclu des accords liés à la restructuration de Sadara Chemical Company en finançant par des emprunts séniors. Sadara constitue une partie apparentée, car elle est détenue à 65% par Aramco.

3,7 milliards USD$ de capital

Aramco et Dow Chemical ont convenu de garantir un total de 3,7 milliards de dollars de capital. Cela correspond à la dette séniore en proportion de la participation de Sadara.

Les modalités de restructuration

Elles comprennent un délai de grâce de remboursement jusqu’au 15 juin 2026. L’échéance finale est prévue de 2029 à 2038, dans le cadre de toutes les installations.

Aramco cherche donc à rééquilibrer son activité. Entre développement d’industrie nouvelle, restructuration du marché intérieur saoudien et conquête de nouveaux marchés, notamment en Asie. Cette entreprise s’inscrit également dans une consommation plus verte, grâce au développement de l’hydrogène.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>