Ambès, l’exemple concret de la stratégie énergétique française

Le parc solaire d'Ambès près de Bordeaux, construit sur une ancienne centrale thermique, est un exemple concret de la stratégie gouvernementale française pour rattraper son retard en matière d'énergies renouvelables.
Sans titre (91)

Le parc solaire d’Ambès, situé près de Bordeaux, est un exemple concret de la stratégie gouvernementale pour rattraper le retard de la France en matière d’énergies renouvelables. Il s’agit d’une vaste ferme photovoltaïque construite sur les ruines d’une ancienne centrale thermique, démantelée en 2014. Avec 25 000 panneaux photovoltaïques sur dix hectares, cette nouvelle unité peut couvrir l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 6 000 habitants.

 

La loi sur le déploiement des énergies renouvelables

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a salué la réalisation du parc solaire d’Ambès en tant qu’illustration concrète de la stratégie gouvernementale en matière d’énergies renouvelables. La loi sur le déploiement des énergies renouvelables, qui a été adoptée définitivement au Sénat, a pour objectif de limiter les défrichages et d’accompagner des projets dont l’impact en termes de biodiversité est minime.

 

Le bond en avant de la France

La France doit atteindre 27% d’électricité d’origine renouvelable, mais elle n’a respecté cet engagement qu’à hauteur de 24,2% fin 2021, ce qui lui a valu une amende de 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne. Le parc solaire d’Ambès illustre la différence de puissance entre l’ancienne centrale thermique et la nouvelle unité, qui est loin d’atteindre celle de l’ancienne centrale à son apogée (1250 MW en 1972). Pour atteindre l’objectif fixé par la loi votée cette semaine, soit plus de 100 gigawatts d’énergie solaire à l’horizon 2050, il faudra beaucoup d’espace, tout en s’inscrivant dans la stratégie de zéro artificialisation nette.

 

Les projets à venir

En Nouvelle-Aquitaine, première région française productrice d’électricité solaire, avec une puissance raccordée de 2 667 MW, soit 26% du total national, des projets d’installation de fermes photovoltaïques sur d’anciennes friches se multiplient. Un immense projet de 1 000 hectares est encore dans les cartons dans la forêt landaise à Saucats. La ministre de la Transition énergétique souhaite diviser par deux le temps d’instruction et de développement de ce genre de projet pour accélérer leur réalisation.

La ministre de la Transition énergétique souhaite davantage associer les riverains aux projets pour faciliter leur acceptabilité. “En associant les habitants et les élus locaux au projet, ça devient leur projet”, estime Mme Pannier-Runacher. À Ambès, les investisseurs ont permis de collecter 200 000 euros dans le cadre d’un financement participatif.

Dans cet article :​
Articles qui pourraient vous intéresser ​

Le plus grand fournisseur de gaz en Europe déclare que les contrôles de sécurité des pipelines sont sans problème

Les récentes inspections de sécurité des pipelines offshore en Norvège, effectuées à la suite des explosions survenues sur les pipelines Nord Stream, ont abouti à des résultats rassurants, selon le principal fournisseur de gaz en Europe. Cependant, malgré cette confirmation, les risques demeurent et soulèvent des préoccupations quant à la sécurité de ces infrastructures cruciales.

EDF Renewables Ireland and Simply Blue Group sign partnership deal on Western Star and Emerald floating offshore wind projects in Ireland.

EDF Renewables Ireland et Simply Blue Group unissent leurs forces pour développer des projets éoliens flottants en Irlande, dans le cadre d’une collaboration stratégique visant à atteindre les ambitieux objectifs gouvernementaux en matière d’énergie renouvelable. Ces projets prometteurs ouvrent de nouvelles perspectives pour l’éolien offshore et renforcent la position des deux partenaires sur le marché énergétique irlandais. En combinant leur expertise et leur engagement envers la transition énergétique, ils aspirent à générer une quantité significative d’électricité propre pour répondre aux besoins de millions de foyers irlandais, tout en contribuant à la protection de l’environnement et des communautés côtières.

La France va fournir du combustible nucléaire à la Slovaquie

La Slovaquie cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de la Russie en matière d’approvisionnement en combustible nucléaire. Dans cette optique, l’entreprise française Framatome s’est engagée à fournir du combustible nucléaire similaire à celui fabriqué par la Russie, afin d’alimenter le parc nucléaire slovaque de conception soviétique. Cette initiative s’inscrit dans un contexte international où de nombreux exploitants européens de centrales VVER cherchent à développer une solution énergétique européenne souveraine.

Stellantis veut alimenter l’usine de Mulhouse par la géothermie

Stellantis s’engage dans une initiative prometteuse en partenariat avec Vulcan pour intégrer l’énergie géothermique renouvelable à son usine de Mulhouse. Cette collaboration vise à réduire l’empreinte carbone de l’usine tout en explorant la possibilité d’extraire du lithium des eaux géothermales.

TotalEnergies: la justice saisie d’une demande de suspendre les futurs projets fossiles

TotalEnergies, le géant pétrogazier, fait face à une coalition d’ONG et de collectivités, dont les villes de Paris et de New York, qui réclament l’arrêt de tout nouveau projet d’hydrocarbures à travers le monde. Cette demande, jugée “déloyale” par TotalEnergies, est une mesure provisoire en attendant que le tribunal se prononce sur l’obligation d’aligner la stratégie climatique du groupe sur l’accord de Paris. La coalition invoque des rapports scientifiques et institutionnels pour appuyer sa demande, tandis que TotalEnergies défend sa stratégie climatique et met en garde contre les conséquences d’une suspension des projets. Cette affaire illustre les tensions croissantes entre l’industrie pétrolière et les défenseurs du climat, et pourrait établir un précédent juridique majeur.