ADNOC: le Fils Du Prince Héritier nommé Président

ADNOC

L’ADNOC s’est réunie en ce sens ce week-end pour remanier son conseil d’administration. Le nouvel homme fort du pétrole émirati souhaite alors développer les énergies propres, quelles puissent répondre à 50% du mix énergétique du pays d’ici 2050.

 

Remaniement du Conseil d’Administration de l’ADNOC

Le Sultan Al Jaber s’est vu remettre le titre de directeur général de l’Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC)

D’autres personnalités influentes figurent dans ce nouveau conseil. On retrouve ainsi Khaldoon Al Mubarak, directeur du fond souverain de la Mubadala Investment Company. Mais aussi Mansour ben Zayed, déjà vice premier ministre des Émirats arabes unis.

 

Répondre aux objectifs de transition énergétique de l’émirat

Mohammed Ben Zayed renforce ainsi son contrôle sur la principale société pétrolière et gazière du pays. L’émirat reste en effet très dépendant de ses exportations en hydrocarbures. Il est aussi le troisième producteur de pétrole brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se réunira ce jeudi 4 mars.

Le futur dirigeant en profitera aussi pour accélérer la transition énergétique des Émirats Arabes Unis. Il souhaite ainsi atteindre 50% d’énergie propre dans le mix énergétique d’ici 2050.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)