ACWA Power finance sa Centrale à Gaz à $1 Milliard

acwa-1

ACWA Power a finalisé un accord avec plusieurs prêteurs internationaux pour financer une centrale à cycle combiné (CCGT) en Ouzbékistan. Il s’agit d’un projet d’envergure : Sirdarya représente 1 milliard de dollars, pour une capacité de 1500 MW.

 

Le projet à 1 milliard de dollars d’ACWA Power

750 millions d’investisseurs

Le plan de financement du projet Sirdarya CCGT s’élève à 1 milliard de dollars. Un syndicat de sept prêteurs internationaux (Société Générale, fond de l’OPEP, Banque de Chine, etc.) a accepté de fournir une dette senior de 750 millions. La participation de ces investisseurs confirme le rôle croissant de l’Ouzbékistan sur le marché mondial de l’énergie.

Un complexe infrastructurel de pointe

Si le projet représente tant d’investissements, c’est parce qu’il se trouve à la pointe de la technologie. Des spécialistes pourront surveiller et piloter en temps réel la production énergétique de la centrale. L’objectif est de créer un flux continu vers le réseau électrique national ouzbek.

1500 MW d’électricité moins polluante

Ce projet d’ACWA Power d’établir une centrale CCGT en Ouzbékistan répond à un double enjeu. Son rendement est amélioré, tout en réduisant largement ses émissions polluantes. Cette centrale fournira ainsi 1500 MW d’une électricité au gaz plus propre et plus compétitive.

Une réponse écologique à la demande ouzbèque

Une fois achevée, la centrale Sirdarya répondra à 15% de la demande d’électricité ouzbèke. Elle représentera également 8% de la capacité électrique totale installée en Ouzbékistan. Enfin, elle compensera 2,2 millions de tonnes d’émissions de Co2 par an, soutenant les objectifs de décarbonation de l’Ouzbékistan.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)