À El-Dabaa, Rosatom construit la première centrale nucléaire d’Égypte

El-Dabaa, une cérémonie de début des travaux se déroulait sur le chantier de l'unité 2 de la centrale nucléaire égyptienne.
El-Dabaa

El-Dabaa, une cérémonie de début des travaux se déroulait sur le chantier de l’unité 2 de la centrale nucléaire égyptienne.

Une technologie russe

La centrale nucléaire d’El-Dabaa, en collaboration avec Rosatom, est désormais en phase principale de construction. La cérémonie fait suite à la délivrance par l’Autorité égyptienne de réglementation nucléaire et radiologique du permis de construire. Ainsi, la centrale nucléaire d’El-Dabaa est la première centrale nucléaire d’Égypte.

La centrale nucléaire d’El-Dabaa se situe dans le gouvernorat de Matrouh sur la côte méditerranéenne. Ainsi, elle se situera à environ 300 kilomètres au nord-ouest du Caire. En outre, elle intégrera 4 unités.

Chaque unité d’El-Dabaa disposera d’une capacité de production équivalente à 1200MW. Elle se dotera de réacteurs de génération III+VVER-1200 (réacteurs à eau sous pression). Ces réacteurs disposent de la technologie la plus avancée à ce jour de Rosatom.

En effet, la technologie utilisée est déjà opérationnelle avec succès en Russie et à l’étranger. En effet, deux réacteurs par site sont déjà en activité sur les sites de Novovoronezh et de Leningrad. À l’étranger, une unité de production basée sur le réacteur VVER-1200 alimente la Biélorussie depuis novembre 2020.

Un partenariat économique

La centrale nucléaire d’El-Dabaa en cours de construction répond à des contrats entrés en vigueur le 11 décembre 2017. Conformément aux obligations contractuelles, la partie russe construira la centrale nucléaire d’El-Dabaa. En outre, elle fournira du combustible nucléaire russe pendant tout son cycle de vie.

La partie russe apportera une assistance à la partie égyptienne dans la formation du personnel. Rosatom soutiendra l’exploitation et l’entretien de la centrale d’El-Dabaa pendant les 10 premières années de son exploitation. En outre, la partie russe construira une installation de stockage et livrera des fûts pour le stockage du combustible nucléaire utilisé.

Lors de la cérémonie, Dr. Mohamed Shaker El-Markabi, le Ministre égyptien de l’Electricité et des Energies Renouvelables, déclare:

“L’équipe égypto-russe fait preuve des plus hauts niveaux d’excellence professionnelle et franchit les étapes clés du projet de centrale nucléaire d’El-Dabaa bien avant la date prévue. Il est symbolique qu’un événement aussi important que la coulée du premier béton de la plaque de fondation de l’unité 2 de la centrale nucléaire d’El-Dabaa coïncide avec l’anniversaire de S.E. Abdel Fattah El Sisi, le président égyptien, qui est la force motrice du projet de centrale nucléaire d’El-Dabaa et de nombreux autres mégaprojets actuellement mis en œuvre en Égypte.

Pour l’Égypte, le projet de la centrale nucléaire d’El-Dabaa doit avoir un impact significatif sur la vie de des Égyptiens. De plus, pour les autorités égyptiennes, l’objectif est également de positionner le pays parmi les autres leaders régionaux de l’industrie nucléaire.

Le Dr. Alexey Likhachev, Directeur Général de Rosatom, déclare:

“La construction de l’unité 2 de la centrale nucléaire d’El-Dabaa montre que le projet prend de l’ampleur. Rosatom poursuit son travail actif à l’étranger : nous construisons 34 unités de puissance dans 11 pays. Mais le projet en Égypte revêt une importance particulière pour nous, car El-Dabaa deviendra la première centrale nucléaire du continent africain construite à l’aide de la technologie russe. Il s’agit du plus grand projet de coopération russo-égyptienne depuis l’époque de la construction du barrage d’Assouan. Le démarrage de la centrale nucléaire jouera un rôle crucial dans la vie sociale, économique et technologique de l’Égypte et donnera un élan à la transition progressive de l’industrie et de l’économie du pays vers des sources d’énergie à faible teneur en carbone.”

Ainsi, la centrale nucléaire d’El-Dabaa s’inscrit dans la stratégie de l’Égypte pour les décennies à venir. En effet, le projet contribuera aux ambitions climatiques du Caire en constituant une base solide pour un développement fiable et durable.

 

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)