Zetwerk, un Marché B2B Indien Lève 21 Millions de Dollars

Zetwerk, un marché B2B indien de commerce interentreprise a levé 21 millions de dollars durant un tour de financement. L’objectif de l’entreprise est clair, elle cherche à étendre ses activités dans le pays et à aider les entreprises locales à trouver des clients à l’étranger.

La société d’investissements de San Francisco, Greenoaks a mené le tour de la table de la série C de la start-up indienne. Les investisseurs existants comme Accel, Kae Capital, Lightspeed et Sequoia Capital India ont aussi participé à ce tour. 

 

“Nous prévoyons d’utiliser les fonds pour l’expansion internationale, le lancement de nouvelles catégories et le renforcement de notre gamme de produits”, a déclaré le PDG Amrit Acharya dans un communiqué.

Crédits : Udit Kulshrestha/Bloomberg/Getty Images

Qu’est-ce que Zetwerk, le marché B2B indien ?

Fondée par Amrit Acharya, Srinath Ramakkrushnan, Rahul Sharma et Vishal Chaudhary en 2018, l’entreprise Zetwerk met en relation OEM (fabricants d’équipements d’origine) et clients EPC (ingénierie, approvisionnement, construction) avec les petites entreprises manufacturières.

Une entreprise qui se distingue des autres

Contrairement aux entreprises de commerce électronique classiques, Zetwerk vends des biens tels que des pièces de grue, des portes, des châssis de différentes machines, des échelles… En d’autres termes, la start-up a pour vocation d’offrir ses services aux clients des entreprises de fabrication, d’usinage, de moulage mais aussi de forgeage. L’un des atouts de la société est qu’elle ne propose que des produits fabriqués sur-mesure.

 

“Personne ne dispose d’un stock de ces produits. Vous obtenez la commande, vous trouvez les fabricants et les ateliers qui les fabriquent. Nos clients sont des entreprises qui s’occupent de la construction d’infrastructures”, a déclaré M. Acharya, qui est le directeur général de Zetwerk.

 

“Nous répertorions ces petits ateliers et comprenons les types de produits qu’ils ont déjà construits. Ces indices aident les grandes entreprises à les découvrir et à travailler avec eux”, a-t-il ajouté.

Comment ça marche ?

Le principe est simple, une fois qu’une entreprise a passé commande, Zetwerk lui permet de suivre l’avancement de la fabrication jusqu’à son expédition.

 

Dans ce secteur d’activité, ce service est primordial car la fabrication et l’expédition de ces articles prennent généralement plus de deux voire trois mois. 

 

“De plus en plus, les entreprises cherchent à diversifier leur chaîne d’approvisionnement au niveau mondial et la plateforme de Zetwerk leur permet d’identifier et de collaborer avec des partenaires fournisseurs pour livrer des projets dans les délais et avec une qualité élevée. Nous sommes ravis de poursuivre notre partenariat avec l’équipe de Zetwerk”, a déclaré Neil Shah de Greenoaks Capital (TechCrunch).

 

Zetwerk en quelques chiffres

Actuellement, la start-up indienne travaille avec plus de 150 entreprises et 2 500 petites et moyennes entreprises a-t-elle déclaré à TechCrunch.

La fabrication indienne s’exporte

Zetwerk livre plus de 30 000 pièces par mois, ce qui correspond à une augmentation de 100% par rapport à décembre dernier. Cela lui a notamment permis d’être découverte par plusieurs fabricants en Inde et des clients à l’étranger.

 

“Zetwerk amène la fabrication indienne sur la scène mondiale, et je suis fier de faire partie de leur histoire”, a déclaré Prayank Swaroop d’Accel.

 

Le futur de Zetwerk

Actuellement, l’industrie manufacturière contribue à 14% au PIB de l’Inde. Cependant, le pays manque encore de soutien de la part des autres entreprises pour pouvoir exécuter ses projets plus efficacement selon M. Acharya. C’est pourquoi la start-up va déployer des capitaux pour financer son expansion internationale et lancer de nouvelles catégories de produits.

 

S’exprimant chez TechCrunch sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la start-up, M. Acharya a déclaré que l’entreprise travaille dans de multiples secteurs dont certains sont encore en croissance.

 

“Dans l’ensemble, nous nous en sortons bien” a-t-il déclaré. 

Source : JumpStart

Le développement des start-ups axées vers le B2B

Zetwerk n’est pas la première start-up B2B à lever de gros financements de la part d’investisseurs.

Les entreprises qui se spécialisent dans ce domaine sont devenues très attrayantes pour les entreprises. Cela est dû à leurs bases technologiques et leurs tentatives plus importantes d’organiser des parties de l’économie indienne plus vaste.

 

Par exemple, en décembre 2019, la société Tiger Global a mené un financement de série 1 de 20 millions de dollars sur Infra Market qui est un marché de l’immobilier et de matériaux de construction. Par ailleurs, Accel et Nexus Venture Partners ont participé à ce tour de financement. Infra Market avait réussi à lever environ 3,5 millions de dollars à l’issue d’un cycle de financement amorcé par Accel en août.

 

En outre, en septembre 2019, Udaan avait réussi à lever environ 300 millions de dollars lors de son cycle de financement de série D auprès d’investisseurs comment Altimeter Capital et Footpath Ventures. 

 

Ainsi on peut voir que ce genre de start-ups se développe particulièrement en Inde, et arrivent à lever des fonds conséquents pour mener à bien leurs projets. 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>