ZeroAvia lance le 1er Vol Commercial à Hydrogène

zeroavia_energynews

ZeroAvia prévoit le décollage pour 2024 et sera la première étape d’un plan de décarbonation totale de l’industrie aérienne.

 

ZeroAvia reliera Londres à La Hague en 1 heure

La société anglo-américaine a dévoilé son calendrier pour le lancement du premier vol zéro émission à horizon 2024. L’avion de 19 sièges sera le premier vol commercial à l’hydrogène et reliera La Hague et Londres en une heure. Un projet historique réalisé en collaboration avec l’exploitant aéroportuaire Schipol et l’aéroport de la Hague.

Au-delà de la performance technique, ZeroAvia souhaite initier l’adaptation des aéroports aux contraintes du vol à hydrogène. Grâce au partenariat avec Schipol, l’entreprise vise l’intégration des règles et procédures propre à l’hydrogène dans la gestion aéroportuaire. Ce faisant le premier vol zéro-carbone signera aussi l’intégration opérationnelle de l’hydrogène dans la gestion aérienne.

 

D’autres projets à venir

Ce premier vol commercial ouvrira la porte vers d’autres projets. L’entreprise ambitionne de déployer quatre modèles d’avions à hydrogène d’ici à 2040 d’une capacité allant de 50 à plus de 200 places. ZeroAvia veut proposer aux exploitants et passagers des vols non polluants et rentables en seulement quelques années. En parallèle, Airbus annonce son premier vol 100% hydrogène seulement en 2035.

” Vous devriez pouvoir prendre un vol d’une heure entre le Royaume-Uni et les Pays-Bas sans vous soucier de l’impact». Sergey Kiselev, directeur Europe de ZeroAvia.

 

Certifications CAA et FAA

Cette opération si elle aboutit fera de l’entreprise un acteur majeur de l’aviation à hydrogène. La société a déjà reçu les certifications de la CAA et FAA pour deux prototypes d’avion à hydrogène. Elle fait également partie du partenariat Jet Zero Council avec le gouvernement britannique pour la décarbonation du transport aérien.

Dans cet article :​
Articles qui pourraient vous intéresser ​

Le plus grand fournisseur de gaz en Europe déclare que les contrôles de sécurité des pipelines sont sans problème

Les récentes inspections de sécurité des pipelines offshore en Norvège, effectuées à la suite des explosions survenues sur les pipelines Nord Stream, ont abouti à des résultats rassurants, selon le principal fournisseur de gaz en Europe. Cependant, malgré cette confirmation, les risques demeurent et soulèvent des préoccupations quant à la sécurité de ces infrastructures cruciales.

Foresight, Statkraft et Progressive Energy se joignent pour former Grenian

Foresight, Statkraft et Progressive Energy s’unissent pour créer Grenian, une coentreprise dédiée au développement de projets d’hydrogène vert au Royaume-Uni. Avec une vision axée sur la décarbonation industrielle, Grenian vise à offrir des solutions durables aux fabricants cherchant à remplacer le gaz naturel par de l’hydrogène, tout en favorisant la transition énergétique.

EDF Renewables Ireland and Simply Blue Group sign partnership deal on Western Star and Emerald floating offshore wind projects in Ireland.

EDF Renewables Ireland et Simply Blue Group unissent leurs forces pour développer des projets éoliens flottants en Irlande, dans le cadre d’une collaboration stratégique visant à atteindre les ambitieux objectifs gouvernementaux en matière d’énergie renouvelable. Ces projets prometteurs ouvrent de nouvelles perspectives pour l’éolien offshore et renforcent la position des deux partenaires sur le marché énergétique irlandais. En combinant leur expertise et leur engagement envers la transition énergétique, ils aspirent à générer une quantité significative d’électricité propre pour répondre aux besoins de millions de foyers irlandais, tout en contribuant à la protection de l’environnement et des communautés côtières.

Royaume-Uni: l’énergéticien Drax visé par une enquête sur ses promesses environnementales

Le gendarme britannique de l’énergie, Ofgem, lance une enquête sur la compagnie d’électricité Drax, suite à des allégations selon lesquelles le bois utilisé pour produire de l’électricité dans ses centrales ne serait pas réellement renouvelable. Cette enquête met en lumière les questions entourant les régimes d’obligation pour les énergies renouvelables et suscite les critiques des ONG écologistes. Alors que Drax affirme coopérer pleinement avec l’Ofgem et vérifier indépendamment l’origine renouvelable de sa biomasse, l’enquête fait suite à des préoccupations croissantes concernant la durabilité environnementale de cette pratique.

La France va fournir du combustible nucléaire à la Slovaquie

La Slovaquie cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de la Russie en matière d’approvisionnement en combustible nucléaire. Dans cette optique, l’entreprise française Framatome s’est engagée à fournir du combustible nucléaire similaire à celui fabriqué par la Russie, afin d’alimenter le parc nucléaire slovaque de conception soviétique. Cette initiative s’inscrit dans un contexte international où de nombreux exploitants européens de centrales VVER cherchent à développer une solution énergétique européenne souveraine.