X-ELIO : premier projet hybride de Batterie au Chili

X-ELIO annonce l'installation de son premier projet de batterie dans sa centrale photovoltaïque Uribe Solar de 58 MW, au Chili.
X-ELIO

C’est un projet hybride mixant stockage d’énergie et électricité issue du photovoltaïque qui voit le jour au Chili. X-ELIO annonce un nouveau projet de batterie en Amérique du Sud. En plus d’être affilié à l’un des parcs solaires de la même compagnie, ce dernier sera le premier du genre dans le pays.

X-ELIO poursuit son développement international

X-ELIO se définit comme une entreprise “mondiale de premier plan” spécialisée dans le secteur des énergies renouvelables et durables. Au travers de ce nouveau projet, elle déclare se lancer sur le marché des systèmes de stockage d’énergie par batterie (BESS). La société installera son premier projet BESS dans sa centrale photovoltaïque, Uribe Solar, de 58 MW dans la région désertique d’Antofagasta.

Ainsi, elle espère diversifier ses activités en convertissant une centrale d’énergie renouvelable en un système hybride. Le stockage d’énergie des sources renouvelables fluctuantes représente une étape supplémentaire vers la voie de la décarbonation. D’après X-ELIO, cette solution permet “une plus grande pénétration des énergies renouvelables et fournit des services de réseau avancés”.

Avec 107 MW au Chili en termes de capacité cumulée, le pays côtier est le premier marché de X-ELIO en Amérique du Sud. En totalité, la société espagnole a su mieux se développer au nord du continent. En outre, le Mexique (535 MW) et les États-Unis (183 MW) présentent une capacité cumulée plus conséquente.

Une technologie innovante

Proposé par l’entreprise française Saft, le projet consiste en un système de stockage d’énergie lithium-ion entièrement intégré de 5 MWh. L’infrastructure sera accompagnée de deux conteneurs Intensium Max High Energy, de systèmes de conversion de puissance et de transformateur moyenne tension. L’installation aura lieu au cours du deuxième trimestre 2023 et entrera en service au trimestre suivant.

De plus, la structure profitera d’une plate-forme de gestion de données basée sur le cloud. Ainsi, elle intégrera tous les services d’informations en temps réel nécessaires pour un contrôle, un fonctionnement et une maintenance optimales. Enfin, l’architecture couvre les risques d’incendie et d’explosion grâce à une architecture adéquate, selon un communiqué.

Articles qui pourraient vous intéresser