Vattenfall confirme son Parc Solaire de 20 MW dans le Kent

vattenfall

Vattenfall, grand producteur d’électricité d’Europe, obtient le consentement à la planification pour son parc solaire co-implanté à Herne Bay. Ce parc partagera le raccordement au réseau existant ainsi que l’infrastructure terrestre utilisée par d’autres parcs éoliens offshore de l’entreprise.

 

20 MW dans le Kent

5000 foyers alimentés par an

Annoncé en août dans le Kent en Angleterre, ce parc solaire de 20 MW pourra alimenter en électricité l’équivalent de 5000 foyers par an. La construction durera 4 mois et commencera cette année.

Vattenfall cherche à se détacher des énergies fossiles, son objectif est de devenir autonome vis-à-vis d’elles en une génération.

Ce raccordement entre parcs est un premier pas, son fonctionnement est ingénieux. En été, lorsque les vents sont faibles, l’énergie solaire compense le manque d’énergie éolienne et inversement en hiver.

Rattachement des parcs éoliens Kentish Fltas, Kentish Fltas Extension, et du parc solaire Herne Bay

Le rattachement entre les parcs éoliens offshore de Kentish Flats et de Kentish Flats Extension et le parc solaire est pertinent. Cela réduira la superficie des travaux ainsi que la période de construction. De plus, les énergies éolienne et solaire fonctionneront ensemble permettant d’offrir une source d’énergie renouvelable fiable même avec des conditions variables.

Vattenfall souhaite accélérer le développement des énergies renouvelables. L’entreprise souhaite dans le futur travailler en partenariat avec d’autres organismes. Cela permettrait une réduction importante et rapide des énergies fossiles des cycles de production.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)