Un parc solaire en Ouzbékistan, financé par un prêt de la BERD

Un parc solaire photovoltaïque est financé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en Ouzbékistan. Cette centrale de 100 MW permet de réduire la forte dépendance du pays à l’égard de la production d’énergie thermique. C’est l’un des premiers projets privés d’énergie renouvelable dans ce pays.

Un parc solaire rendu possible par des investisseurs internationaux

La BERD prête 60 millions de dollars à l’entreprise Nur Navoi Solar pour la construction et l’exploitation de la centrale. Ce financement sera complété par une enveloppe financière pouvant atteindre 60 millions de dollars. Ce budget supplémentaire est pris en charge par la Société Financière Internationale et la Banque de Développement Asiatique.

La Banque Mondiale soutient le projet en fournissant une garantie de paiement de 5,1 millions de dollars. Cela permettra d’appuyer les autorités ouzbèkes pour leurs obligations de paiement.

Le pari de l’Ouzbékistan : un parc solaire ambitieux

Le projet Nur Navoi s’inscrit dans la stratégie de l’Ouzbékistan de développer 8 GW de capacité solaire et éolienne d’ici 2030. Une fois terminée, la centrale économisera 156 000 tonnes de COpar an.

Le bénéficiaire du prêt est Nur Navoi Solar, détenue à 100% par Masdar, un des leaders mondiaux dans le domaine des énergies renouvelables. Cette entreprise est une émanation de l’émirat d’Abu Dhabi.

L’impact du projet est double. D’une part, la réussite de cette initiative inciterait une plus grande participation du secteur privé à la production énergétique. D’autre part, la centrale ajoutera 100 MW d’énergie verte dans le mix énergétique du pays.  

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>