La 1ère Turbine du Parc Eolien Offshore Seamade est posée

La 1ère Turbine du Parc Eolien Offshore Seamade est posée

Avec une capacité de 487 MW, SeaMade est le plus grand parc éolien offshore de Belgique. Le projet SeaMade a démarré en septembre et la dernière fondation a été posée en Janvier 2020. Tout cela a été possible grâce au navire d’installation offshore DP2 de DEME, “Apollo”. Ce navire va maintenant installer 58 turbines Siemens Gemesa de 8,4 MW sur ces fondations monopilaires.

eolien offshore
Ferme éolienne SeaMade – Crédits : Van der Kloet

Le développement de SeaMade

Le navire Apollo, un rôle clé dans la mise en place des éoliennes

Dans un premier temps, ce navire a chargé les composants des éoliennes à REBO – la base d’énergie renouvelable d’Ostende – un lieu qui sert de port de rassemblement pour le pré-montage des 58 turbines.

 

Puis, depuis REBO, Apollo va transporter les éléments de la tour, les nacelles et les pales. Le poids total de ces charges correspond à environ 1 000 tonnes chacune et devront être installées à plus de 45 kilomètres de la côte belge.

 

Le Navire “Apollo” est doté d’une grue de 800 tonnes, et d’un pont spacieux de 2 000 mètres carrés qui peut prendre des charges de 15 tonnes par mètre carré. 

eolien offshore
Navire Apollo – Source : DEME Group

Un projet voulu vert

Michael Glavind, directeur de l’unité commerciale DEME Offshore : “Après l’installation réussie des fondations, des sous-stations offshore et des câbles sous-marins, le début de la campagne d’installation des turbines nous rapproche encore un peu plus de la production d’énergie verte. Il s’agit également du premier projet d’installation de turbines pour notre navire d’installation offshore “Apollo”, qui vient de terminer un projet ambitieux de pieux de fondation en Écosse. La capacité de ce navire à effectuer des tâches multiples met en évidence la polyvalence de notre flotte et notre capacité à gérer tous les aspects des parcs éoliens offshore les plus complexes”.

 

Mathias Verkest, PDG de SeaMade et Otary : “Je suis fier d’avoir atteint la phase finale de nos activités de construction SeaMade. L’installation en mer de 58 turbines éoliennes de 8,4 MW dans les deux zones de concession fera de SeaMade le plus grand parc éolien de la mer du Nord belge. SeaMade et Rentel auront bientôt une capacité opérationnelle combinée d’environ 800 MW. Otary entrera dans cette phase finale d’installation avec une grande expertise, des connaissances et une grande concentration. Les derniers mois ont été difficiles étant donné la diffusion de COVID-19, mais je ne peux que remercier cette équipe solide pour ce qu’elle a accompli. Avec tous les entrepreneurs, sous-traitants et partenaires impliqués, nous continuerons à travailler dans les prochains mois avec beaucoup de dévouement et de persévérance pour livrer le SeaMade en toute sécurité dans les délais et le budget. Il convient de souligner que les projets Otary combinés contribuent de manière importante aux objectifs et aux efforts actuels de la Belgique en matière de climat, en apportant plus d’un tiers de la capacité de production offshore globale qui couvre la moitié des objectifs de 2020 en matière d’énergie renouvelable”. (Portnews.ru)

eolien offshore
Source : Port d’Ostende

A propos de DEME

DEME est un des leaders mondiaux dans les domaines hautement spécialisés du dragage, des solutions pour le marché de l’énergie offshore et des travaux environnementaux et infra-marins.

 

Bien que la société soit belge, DEME s’est développé dans toutes les mers et tous les continents du monde, elle opère dans plus de 90 pays. La société embauche 5 200 professionnels autour du globe. La flotte de DEME s’élève à plus de 100 navires et est complétée par une large gamme d’équipements auxiliaires ce qui lui permet d’être polyvalente sur des projets complexes. 

 

La Belgique et l’éolien offshore

2019, une année record

Un article d’energiesdelamer nous apprend que la Belgique se situe parmi les pays les plus actifs au monde dans l’éolien offshore. 2019 a été une année record pour la production d’électricité belge issue des parc éolien. Cette dernière est passée de 3 408 à 4 700 GWh. Ce chiffre pourrait encore être amélioré en 2020 avec des projets comme SeaMade. 

 

Pour la porte-parole de la plateforme Belgian Offshore Annemie Vermeylen, la production aurait pu être encore meilleure si 2019 n’avait pas été une année pauvre en vent. Mais cela a surtout permis de démontrer l’efficacité des installations belges.

De nouvelles installations pour 2020

En 2020, en plus du projet SeaMade, les côtes belges vont accueillir Northwester 2.

 

Les éoliennes de SeaMade seront les plus grandes au monde alors que celles qui seront utilisées pour Northwester 2 seront plus puissantes avec une capacité de 9,25 MW (fournies par Vestas). A eux deux, ces parcs devraient réussir à augmenter de 10% la production d’énergie issue de l’éolien offshore en Belgique. (energiesdelamer). 

Des projets pour le futur

Les objectifs belges se tournent désormais vers une zone située à l’ouest de la mer du Nord. Celle-ci devrait permettre de doubler la production d’énergie éolienne en mer. Le but est de réussir à y construire environ 2 GW supplémentaires pour 2030. Pour se faire, la Belgique va mettre en place un système d’appel d’offres.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>