Transition Énergétique: l’Indonésie collabore avec l’IEA

Indoenida

La transition énergétique en Indonésie prend un nouveau tournant. Le pays vient en effet d’annoncer une nouvelle collaboration avec l’IEA. Cette coopération a pour objectif de développer et de soutenir des politiques en faveur des énergies propres. Elle vise également à développer une efficacité énergétique optimale.

 

La transition énergétique au cœur du projet de coopération

Le défi des énergies renouvelables

L’alliance conclue entre l’IEA et l’Indonésie est historique pour le pays d’Asie du Sud-Est. Celle-ci marque la 1ère collaboration technologique entre le pays (non-membre, mais associé) et l’agence internationale.

Celle-ci doit permettre de soutenir les efforts de transition énergétique du pays. L’ambition principale de cet accord est ainsi de favoriser des politiques d’énergies propres et renouvelables. Et ce, tout en renforçant les technologies et investissements énergétiques dans le secteur.

Moderniser l’économie des énergies indonésiennes

Afin d’affirmer le leadership énergétique national et international du pays, de nouveaux partenariats et projets sont également à l’œuvre. Dans le but de renforcer ses intentions énergétiques, l’alliance prévoit aussi une modernisation totale de l’économie et du secteur énergétique de l’Indonésie.

L’avenir de l’énergie mondiale comme aspiration

Outre la volonté d’assurer une transition énergétique réussie, l’alliance doit permettre à l’Indonésie de devenir un acteur majeur de l’énergie mondiale. Et ce, de manière durable. Les nouvelles politiques et stratégies définies depuis le début de l’année 2021 vont en ce sens. Même s’il est d’abord primordial de sortir de la crise de la Covid-19 dans les meilleures conditions.

L’Indonésie dispose pour tout cela d’un potentiel et de ressources renouvelables abondantes, mais ne les exploitent que très peu. Le pays souhaite donc s’appuyer sur cette nouvelle alliance pour réussir pleinement les défis énergétiques de demain.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)