Transition Énergétique en Jordanie: les Points Clés

Transition Énergétique en Jordanie: les Points Clés

La transition énergétique de la Jordanie en est à l’étape de définition de pistes pour accroître la sécurité énergétique ainsi que la diversité de l’approvisionnement du royaume. Le pays a déjà  multiplié par 20 en 6 ans sa capacité d’énergies renouvelables installée.

 

La transition énergétique jordanienne : des hydrocarbures à l’électrique

7 domaines d’actions clés

La transition énergétique jordanienne vient de faire l’objet d’un rapport de l’IRENA en collaboration avec le ministère de l’Énergie jordanien. Celui-ci s’intitule Évaluation de l’état de préparation aux énergies renouvelables : Le Royaume hachémite de Jordanie.

Il détaille ainsi une série de recommandations regroupées autour de sept domaines d’action prioritaires :

  • établir des conditions favorables à la croissance des EnR dans le secteur de l’électricité ;
  • pérenniser la croissance de la production d’EnR ;
  • intégrer une part toujours plus importante d’EnR dans le mix énergétique ;
  • promouvoir l’utilisation des EnR pour le chauffage et la climatisation ;
  • soutenir des options renouvelables pour le transport et la mobilité ;
  • drainer des investissements vers les EnR ;
  • renforcer les industries locales et la création d’emplois dans les EnR.

Basculer vers un système essentiellement électrique

En premier lieu, la Jordanie va donc devoir passer d’un mix énergétique dominé par les hydrocarbures à un système essentiellement électrique. Et pour intégrer une part plus élevée d’EnR dans le mix énergétique, le rapport énonce la nécessité de construire de nouvelles infrastructures et d’amélioration celles existantes. Le transport, la distribution et le stockage de l’énergie devront ainsi être plus efficace. L’électrification des chauffages, des climatisations et des véhicules seront aussi des points clés.

S’associer au secteur privé

Le royaume aura besoin d’un engagement fort du secteur privé. Dans le transport notamment, il est déjà prévu que le secteur privé soit à l’initiative de la construction d’une infrastructure de recharge électrique. En appui, les politiques d’incitation permettront de motiver la prise de responsabilité des institutions financières locales et des développeurs de projets.

 

20 fois plus d’électricité produite à partir d’EnR en 6 ans

31% d’EnR dans le mix énergétique d’ici 2030

L’objectif de ce rapport est donc de dégager des pistes pour accroître la sécurité énergétique et la diversité d’approvisionnement du royaume. II vient en faite compléter la stratégie énergétique 2020-2030 du pays. Dans celle-ci, la Jordanie énonce l’objectif de 31% d’EnR dans son mix énergétique d’ici 2030.

De 1 à 20% d’EnR en 6 ans

Selon le directeur général de l’IRENA, Francesco La Camera :

« La Jordanie possède un potentiel important de ressources en EnR qui, s’il est réalisé, réduira les coûts énergétiques des consommateurs, améliorera la sécurité énergétique nationale, créera des emplois et stimulera une croissance durable. »

Pour cela, les politiques publiques du pays soutiennent le déploiement des EnR depuis des années déjà. Ce, notamment dans le solaire et l’éolien onshore. Ces quelques mesures de soutien ont ainsi permis au royaume de voir sa part d’électricité produite à partir d’EnR passer de 1 à 20% de 2014 à 2020.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>