Stockage Solaire en Chine: une Batterie de 100 MW pour VRB Energy

VRB

Le stockage solaire va s’accompagner, dans le cadre de l’accord-cadre signé, d’une usine de fabrication « Gigafactory » et un institut de R&D sur les batteries à flux de vanadium. Une aubaine pour le gouvernement chinois qui souhaite accélérer l’installation de moyens de stockage énergétique sur son sol.

 

Stockage Solaire : 100 MW pour 500 MWh/an

Robert Friedland, président de VRB Energy et Mianyan Huang, directeur général, ont annoncé lundi 15 mars la signature d’un accord-cadre.

Le projet visé est celui d’une centrale électrique intégrée de 100 MW d’énergie solaire photovoltaïque et de 100 MW pour 500 MWh de batterie à flux de vanadium à Xiangyang, dans la province du Hubei.

Le contrat prévoit également la création d’une nouvelle usine « Gigafactory » ayant une capacité annuelle de 1000 MW. Ainsi, la construction de la première unité de production de 50 MW par an reviendra à VRB Energy.

Parallèlement, un institut de recherche et développement sur l’énergie intelligente des batteries à flux de vanadium sera créé.

 

Une opportunité économique et environnementale

« Actuellement, le stockage de l’énergie reste un défi majeur pour l’adoption massive des énergies renouvelables. Nous sommes extrêmement fiers de montrer la voie en créant des solutions de pointe chez VRB », déclare Robert Friedland.

Le Mianyan Huang souligne que la province du Hubei dispose de riches ressources minérales, d’avantages industriels exceptionnels ainsi que d’un excellent environnement commercial.

« Il s’agit d’une opportunité unique pour le développement de l’industrie des batteries à flux de vanadium. Nous saluons les plans du gouvernement visant à soutenir le développement d’un cluster industriel de stockage d’énergie au vanadium », commente Mianyan Huang.

Le projet de 100 MW de VRB Energy à Hubei fait partie d’un nombre croissant de projets de batteries de flux de 100 MW. Ce, dans le cadre de la politique nationale de stockage d’énergie et d’accélération des investissements pour soutenir la croissance économique post-Covid.

En outre, les provinces de Xinjiang et Shandong exigent désormais l’installation d’un minimum de 5 à 20 % de stockage d’énergie dans le cadre du développement des énergies solaire et éolienne.

Après la Chine, la société a déclaré être en pourparlers avec de nombreux promoteurs aux États-Unis, en Australie et en Afrique du Sud pour des projets PV+VRB de 100 MW.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)