Sinopec Maintient sa Position en Chine

Malgré une diminution des exportations de carburants marins chinois, les ventes de SINOPEC Fuel Oil ont augmenté de 25%. Ce faisant, l'entreprise reste le premier fournisseur de carburants marins en Chine et le cinquième au niveau mondial.
SINOPEC Fuel Oil_EnergyNews

Sinopec Fuel Oil reste le premier fournisseur de combustibles de soute en Chine au cours de premier semestre de 2022. La branche d’approvisionnement en carburants marins de Sinopec a réalisé 51% de part de marché au cours de la même période.

Sinopec maintient de bons scores

Les ventes de Sinopec Fuel Oil ont augmenté de 25% en glissement annuel. Bien que, paradoxalement, les exportations de carburants marins chinois aient diminué. Cette performance place ainsi l’entreprise au cinquième rang mondial des fournisseurs de carburant marin.

La société mère, Sinopec, est quant à elle le premier raffineur mondial. L’entreprise a produit 3,48 millions de tonnes (122.000 b/j) de LSFO (Low Sulfur Fuel Oil) sur la période janvier/juin. Sur cette même durée, cela représente environ 49% de la production chinoise.

Le volume de production a quant à lui augmenté de 8,4% par rapport à l’année précédente. Cependant, la part de marché de l’entreprise reste inférieure à celle du premier semestre de 2021, qui était de 65%. Cela s’explique notamment par les incendies ayant ravagé les raffineries de Sinopec, à savoir celles de Qilu, de Maoming et de Shanghai.

Une diminution des exportations chinoises

Parallèlement, les ventes de carburants marins chinois ont diminué à l’international. De fait, la Chine a enregistré une diminution de 7,3% de ses exportations de fuel en glissement annuel. 9,09 millions de tonnes ont ainsi été exportées. Dans le même temps, et malgré une diminution des ventes, la production intérieure a enregistré une forte augmentation.

La diminution des exportations chinoises s’explique entre autres par le COVID-19 et les mesures visant à contenir la pandémie. Effectivement, ces restrictions ont provoqué une congestion des ports, elle-même ayant entraîné une baisse de la demande en carburant marin.

Puisque la demande de pétrole était en berne, les fournisseurs ont eux-mêmes baissé leurs tarifs, rendant, de ce fait, les prix de carburants marins moins compétitifs.

Pourtant, les acteurs du marché estiment que les raffineries vont tout de même maintenir des taux de production élevés. Ce qui permettra alors la limitation des primes de soutage du LSFO et aux fournisseurs de rester compétitifs pour le deuxième semestre de 2022.

Les primes de soutage du carburant marin 0,5%S livré par Platts Zhoushan ont eu tendance à baisser au cours des derniers mois. Du 1er au 4 août, elles s’établissent à 60,35 $/mt alors que précédemment, elles étaient de 88,48 $/mt en juillet et 101,32 $/mt en juin.

Articles qui pourraient vous intéresser