Sinopec: 1000 Stations-Services d’Hydrogène d’ici 2025

hydro-1

Sinopec, le plus grand raffineur de pétrole d’Asie, veut développer 1000 stations-services d’hydrogène d’ici 2025. Et d’ici 2050, atteindre la neutralité carbone. Selon le conseil international de l’hydrogène, cette source réduira les émissions de CO2 de 6 milliards de tonnes d’ici 2050. De plus, China Hydrogen Energy Alliance, annonce que la demande annuelle chinoise atteindra 60 millions de tonnes d’ici 2050.

 

Sinopec intègre la propreté énergétique dans sa stratégie de développement

Sinopec produit 3,5 millions de tonnes d’hydrogène/an

Actuellement, Sinopec produit 3,5 millions de tonnes d’hydrogène par an. En 2020, l’entreprise a intégré l’hydrogène dans divers domaines industriels. En accords avec le 14ème plan quinquennal chinois, l’entreprise inclus la propreté énergétique dans sa stratégie pour la 1ère fois. Elle souhaite plafonner les émissions de carbone selon le calendrier national pour 2030 grâce en partie au traitement du CO2.

1000 stations-service d’hydrogène d’ici 2025

Sinopec, d’ici 2025, souhaite construire 1000 stations-services d’hydrogène, cette source représentant le noyau de la transition énergétique de l’entreprise. Cette dernière souhaite devenir la première entreprise chinoise d’hydrogène, elle est aussi le deuxième producteur chinois de gaz naturel.

Grâce à la contribution de Sinopec, la Chine a déjà réalisé de nombreux progrès sur la technologie liée à l’hydrogène. Cependant, elle est encore au stade de la démonstration pilote et de la promotion du marché.

L’hydrogène, une source d’énergie secondaire dispose d’un rôle de plus en plus important sur la scène énergétique mondiale. Sinopec, partenaire officiel des jeux olympiques d’hiver 2022 garantira l’approvisionnement en énergie propre pour la construction des infrastructures. Le développement industriel de l’hydrogène à travers l’entreprise permettra de développer son rôle clé dans la transition énergétique.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

La hausse des prix du pétrole face aux séismes et à la reprise chinoise

Le marché pétrolier a réagi à l’accroissement de la demande en Turquie provoquée par des séismes et à la reprise de la demande chinoise. Les prix du Brent et du WTI ont grimpé, respectivement, de 2,30% et 2,46%. Une situation qui permet aux acteurs du secteur pétrolier d’envisager une reprise favorisant le développement durable.

Enel augmente sa production de panneaux photovoltaïques à Catane

Enel a annoncé un projet d’expansion stratégique pour l’Italie et l’Europe financé par des fonds européens où 600 millions d’euros seront investis pour créer une gigafactory qui fournira 3 gigawatts d’energie renouvelable, ce qui va contribuer à un impact significatif sur le taux de production environnementale mondiale.

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)