Shen’an en Chine entre en exploitation

Shen’an, le gazoduc de méthane de houille de Shenmu-Anping fait l'objet de l'annonce d'un raccordement par CNOOC. 

Shen’an, le gazoduc de méthane de houille de Shenmu-Anping fait l’objet de l’annonce d’un raccordement par CNOOC.

Hausse de la capacité de production

Shen’an entre en exploitation en Chine. Le pipeline Shen’an part de Shenmu, une ville dans la province de Shanwi, et se termine dans la ville d’Hengshui dans la province de Hebei. En outre, la longueur totale du pipeline est d’environ 623 kilomètres

Shen’an dispose d’une capacité de transport de gaz conçue de 5 milliards de mètres cubes par an. La remise en service du pipeline libérera efficacement la capacité de production des projets en amont. En outre, elle maximisera la valeur des ressources des deux bases de production de gaz naturel non classique dans le bassin de Qinshui.

Un approvisionnement en énergie stable

Il soutiendra ainsi fortement l’approvisionnement en gaz naturel en Chine septentrionale. Le pipeline Shen’an améliorera donc la capacité de CNOOC d’assurer un approvisionnement stable en énergie propre. Il permettra également de contribuer à la transition écologie et à faibles émissions de carbone.

Actuellement, le pipeline est le plus long pipeline de méthane de houille en Chine. Zhonglian Huarui Natural Gas Co. est le groupe qui a construit et qui exploite le pipeline Shen’an. China United Coalbed Methane Co, une filiale en propriété exclusive de CNOOC détient une participation de 51% de ce groupe.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)