Serra de Assuruá Accroit sa Capacité de 288MW

Serra de Assuruá, un parc éolien onshore au Brésil d'Engie accueillera 64 éoliennes V150-4,5 MW de Vestas. 
Serra de Assuruá éolien

Serra de Assuruá, un parc éolien onshore, au Brésil, d’Engie accueillera 64 éoliennes V150-4,5 MW de Vestas.

Le plus grand projet éolien d’Amérique latine

Serra de Assuruá se situe dans la municipalité de Gentio do Ouro, dans l’État de Bahia, au Brésil. Vestas et Engie Brasil Energia élargissent leur partenariat avec la commande de 288MW pour 64 éoliennes.

Une fois entièrement installé, Serra de Assuruá aura une capacité nominale totale de 846MW. De plus, Vestas fournira également un contrat de service Active Output Management 5000 (AOM 5000) de 25 ans. Eduardo Ricotta, président de Vestas Amérique latine, déclare:

“C’est un plaisir de travailler en partenariat avec Engie Brasil Energia et de renforcer l’engagement commun pour faciliter et accélérer la transition énergétique au Brésil. Chez Vestas, nous continuerons à travailler pour contribuer au développement de la matrice énergétique brésilienne basée sur l’énergie éolienne et en étroite collaboration avec nos partenaires pour continuer à développer des projets à grande échelle tels que la Serra de Assuruá.”

Un rayonnement international

Ainsi, cet accord optimisera la production d’énergie tout en offrant une certitude commerciale à long terme. La livraison et l’exploitation commerciale de Serra do Assuruá devraient commencer progressivement à partir du second semestre 2024. Outre ce parc éolien, Vestas dispose de 160GW d’éoliennes dans 88 pays.

L’entreprise dispose de plus de 140GW d’éoliennes en service. De plus, Vestas utilise des données pour interpréter, prévoir et exploiter les ressources éoliennes. Par ailleurs, la société compte plus de 28.000 employés pour apporter des solutions énergétiques durables.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

BP finalise l’achat d’Archaea Energy

BP finalise l’achat d’Archaea Energy, l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel renouvelable (GNR) aux États-Unis. Marquant ainsi une étape importante dans la croissance de  son activité stratégique de bioénergie.

Vaca Muerta l’alternative de l’Argentine au gaz Bolivien

L’Argentine recevra moins de gaz bolivien l’hiver prochain, alors que la Bolivie devait envoyer environ 14 millions de mètres cubes de gaz naturel suite à la conclusion d’un accord. L’Argentine se tourne vers des approvisionnements alternatifs comme la formation de schiste de Vaca Muerta. La formation pourrait devenir un fournisseur mondial clé de gaz.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)