San Pedro officiellement Acquis par Engie Chili

San Pedro, un parc éolien onshore au Chili rejoint officiellement le portefeuille d'énergies renouvelables d'Engie Chili.
San Pedro éolien

San Pedro, un parc éolien onshore au Chili rejoint officiellement le portefeuille d’énergies renouvelables d’Engie Chili.

Un parc de 31 éoliennes

San Pedro se situe dans la province de Chiloé dans la région de Los Lagos. En septembre, Engie Chili annonçait son intention d’acquérir le parc éolien. Enfin, l’entreprise annonce que le processus se termine et qu’elle intègre désormais officiellement le parc à son portefeuille.

Les parcs éoliens de San Pedro I et II occupent 1112 hectares. Actuellement en exploitation, ils disposent de 31 éoliennes d’une capacité installée de 101MW. En outre, un projet en développement pouvant atteindre environ 151MW est à l’étude.

Des participations multiples

Avec l’acquisition de San Pedro, la société française intègre pour la première fois une centrale éolienne dans le sud du Chili. Ainsi, Engie Chili renforce la diversification des sources d’énergie renouvelables. Rosaline Corinthien, PDG d’Engie Chili, déclare:

“Cette nouvelle marque un précédent dans l’histoire d’Engie au Chili. Nous avons ouvert une nouvelle voie en tant qu’entreprise se développant dans le sud du pays. La production d’énergie propre, sûre et fiable, nous permet de travailler main dans la main, dans le respect de l’environnement.”

Engie Chili est l’un des plus importants producteurs d’électricité au Chili (quatrième au niveau national). En effet, l’entreprise dispose de près de 2200MW de capacité installée. En outre, elle possède une participation dans le secteur du transport, avec près de 3000 kilomètres de lignes en service.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

BP finalise l’achat d’Archaea Energy

BP finalise l’achat d’Archaea Energy, l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel renouvelable (GNR) aux États-Unis. Marquant ainsi une étape importante dans la croissance de  son activité stratégique de bioénergie.

Vaca Muerta l’alternative de l’Argentine au gaz Bolivien

L’Argentine recevra moins de gaz bolivien l’hiver prochain, alors que la Bolivie devait envoyer environ 14 millions de mètres cubes de gaz naturel suite à la conclusion d’un accord. L’Argentine se tourne vers des approvisionnements alternatifs comme la formation de schiste de Vaca Muerta. La formation pourrait devenir un fournisseur mondial clé de gaz.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)