SAE Vend sa Division Marémotrice

SAE annonce accepter la vente d’une participation majoritaire dans sa division Advanced Tidal Engineering and Services (ATES).
SAE Normandie Hydroliennes

SAE annonce accepter la vente d’une participation majoritaire dans sa division Advanced Tidal Engineering and Services (ATES).

L’énergie marémotrice

SAE annonce accepter la vente d’une participation majoritaire dans sa division ATES pour se concentrer sur l’énergie marémotrice. L’entreprise se concentrera sur le développement site de MeyGen. En outre, la société s’engage à fournir un rendement maximal à ses actionnaires.

Cette vente est un rachat par la direction. Elle permettra à la nouvelle société Proteus Marine Renewables (Proteus) d’élargir son offre de produits et de services. Toutefois SAE, conserve une participation minoritaire dans Proteus.

Une participation minoritaire de SAE

SAE convient également de contrats pour assurer la fourniture de services continus. Ils permettront à Proteus de fournir un soutien continu à l’installation marémotrice en exploitation de MeyGen. Ainsi, Graham Reid, PDG de SAE, déclare:

“Nous sommes fiers d’avoir développé l’activité d’ATES pour en faire ce qu’elle est aujourd’hui et nous souhaitons à Drew et à l’équipe beaucoup de succès pour l’avenir. Un élément clé de la vente est constitué par les accords en place qui garantissent que nos projets d’énergie marémotrice existants continueront à fonctionner normalement, tout en nous permettant de nous concentrer sur la livraison du site de MeyGen, le foyer de l’énergie marémotrice.”

Proteus se concentrera également sur l’achèvement de son prochain cycle de développement technologique. Ainsi, l’entreprise mise sur le Japon et la France, où elle est l’actionnaire majoritaire de Normandie Hydroliennes. En outre, le groupe a pour objectif de déployer un réseau pilote de 12MW en 2025.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Battolyser mise sur Rotterdam

Battolyser, installera sa première usine dans le port Rotterdam aux Pays-Bas pour répondre à la demande en hydrogène renouvelable. 

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)