RWE prévoit d’investir €15 milliards d’ici 2030.

RWE augmente la capacité d'un parc éolien en Saxe-Anhalt.
rwe_energynews

RWE a l’intention d’investir jusqu’à €15 milliards bruts dans son coeur de métier d’ici 2030. L’Allemagne espère pouvoir s’alimenter en électricité verte à partir de 2035.

4.1 MW supplémentaire.

RWE augmente la puissance du parc éolien terrestre Krusemark-Ellingen, implanté dans le Nord-Est de l’Allemagne, en Saxe-Anhalt. Le projet, initialement construit entre 1998 et 2004, voit ainsi sa capacité passer de 15.7 MW à 19.8 MW. Le groupe énergétique allemand remplace les 15 turbines Enercon existantes par des turbines de l’entreprise Nordex.

Les 6 nouvelles turbines permettront d’augmenter la capacité de production globale du parc éolien avec un nombre inférieur de rotors. Les nouvelles turbines, disposant chacune d’une capacité de 3.3 MW,  augmentent d’un quart la production du parc de Krusemark-Ellingen. Ainsi, selon RWE, cette modernisation approvisionnera, en électricité neutre pour le climat, plus de 13.000 foyers.

78 TWh supplémentaire.

Le parc éolien de Krusemark-Ellingen en Saxe-Anhalt est le troisième projet de ré-alimentation de RWE en Allemagne. Selon des études, mises en avant par l’entreprise, ces modernisations pourraient augmenter la production d’énergie éolienne de 78 TWh. Ainsi, l’Allemagne pourrait atteindre 210 TWh d’énergie éolienne d’ici la fin de la décennie, contre 132 TWh en 2020.

Parallèlement, RWE tente également d’innover dans le domaine du recyclage des anciennes turbines. En effet, le groupe envisage de vendre les turbines Enercon déclassées sous forme d’ensembles complets. De même, l’entreprise espère pouvoir réutiliser les tours en acier sur d’autres parcs éoliens.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

France: Iberdrola remporte son premier projet de centrale solaire flottante

Iberdrola a annoncé la réalisation de son premier projet de centrale solaire flottante en France. La centrale sera développée sur le bassin de la gravière de Bischwiller, en Alsace, avec une capacité de production installée de 25 MWc, produisant environ 27 GWh d’électricité verte par an. Ce projet renforce la position d’Iberdrola en France dans la production d’énergie verte, en plus de ses projets éoliens déjà en exploitation.

Italie: se sevrer du gaz russe avec l’aide du plan REPowerEU

L’Italie a déclaré son intention d’utiliser les fonds de l’Union européenne provenant du plan REPowerEU pour se sevrer complètement du gaz russe et devenir un centre énergétique pour l’UE. Doté d’un budget total de 300 milliards d’euros, le plan REPowerEU vise à mettre fin à la dépendance de l’UE vis-à-vis des combustibles fossiles russes et à lutter contre la crise climatique.

La hausse des prix du pétrole face aux séismes et à la reprise chinoise

Le marché pétrolier a réagi à l’accroissement de la demande en Turquie provoquée par des séismes et à la reprise de la demande chinoise. Les prix du Brent et du WTI ont grimpé, respectivement, de 2,30% et 2,46%. Une situation qui permet aux acteurs du secteur pétrolier d’envisager une reprise favorisant le développement durable.

Embargo de l’Union européenne sur les produits pétroliers russes

L’Union européenne prend des mesures draconiennes pour contrer l’occupation russe de l’Ukraine en imposant une interdiction des produits pétroliers raffinés russes, accompagnée de plafonnements de prix. Des sanctions seront appliquées si le niveau du plafond est dépassé.

Perte nette en hausse chez Siemens Energy

Siemens Energy a annoncé mardi que sa perte nette pour le premier trimestre a plus que doublé, atteignant 598 millions d’euros. La perte est attribuée en partie à des problèmes de qualité chez Siemens Gamesa.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)