Repsol veut vendre Chauvin en Alberta

Repsol souhaite vendre ses actifs pétroliers en Alberta à Teine Energy. La transaction lui permettrait d'investir dans d'autres domaines.
Repsol

Repsol accepte de vendre ses actifs pétroliers en Alberta à Teine Energy. Cette transaction bénéficierait du soutien du Canada Pension Plan Investments Board (CPPIB). Toutefois, la vente doit encore être autorisée par les régulateurs de l’Alberta.

Repsol se dirige vers d’autres domaines plus attractifs

Par le biais de la vente de Chauvin, Repsol pourrait récolter $304,65 millions. La vente comprend les actifs de production de pétrole lourd, le gaz ainsi que l’infrastructure qui les soutient.

Néanmoins, le refus de la transaction par les régulateurs de l’Alberta pourrait faire échouer l’accord. Ce dernier prévoyant la vente d’environ 38.000 hectares de terres de production de pétrole et de gaz en Alberta.

Les actifs de Repsol en Alberta sont répartis entre la zone de Chauvin, du Grand Edson et celle de Duvernay. Chauvin est considéré comme l’un des actifs fondamentaux de la société en ce qui concerne le pétrole. Elle dispose d’environ 104.000 acres avec 1.800 km de pipelines ainsi que 21 installations exploitées dans la région.

La vente potentielle fait partie d’une stratégie de Repsol qui souhaite investir la somme recueillie dans d’autres actifs. En parallèle, la compagnie prévoit de vendre d’autres actifs canadiens. Ceci lui permettrait de réorienter ses liquidités et ses efforts vers de régions qu’elle considère plus prolifiques.

Il semblerait que Repsol soit particulièrement intéressée par Eagle Ford aux États-Uni. En outre, elle ambitionne d’investir dans les énergies renouvelables afin de se développer dans ce domaine.

La société espagnole affirme cependant qu’elle sera toujours présente au Canada.

Les entreprises vendent leurs actifs

Par ailleurs, le contexte actuel pousserait les entreprises pétrolières à vendre leurs actifs. Bien que le prix de l’énergie ait baissé dernièrement, il reste particulièrement élevé. De fait, le Brent a augmenté de plus de 20% depuis le début de l’année. De plus, le prix du baril s’élève à 93 dollars.

Des sociétés telles qu’ExxonMobil Corp ou Japex suivent cette tendance et vendent, elles aussi, certains de leurs actifs. De fait, Exxon, avec son unité canadienne Imperial Oil, a vendu leur coentreprise Energy Canada à Whitecap Resources pour $1,5 milliard. Alors que Japex a vendu sa participation dans le projet de sables bitumineux de Hangingstone.

Articles qui pourraient vous intéresser