Prix du Pétrole en Hausse et Crise Financière en Tunisie

oil-tunisia

Le prix du pétrole augmente pour la seconde fois du mois en Tunisie. Le prix du litre d’essence passe alors de 1,955 à 1,995 dinars. Soit l’équivalent d’une hausse de 3 centimes. Les prêteurs ont souhaité mettre en place cette réforme afin de contenir le déficit national et contenir la crise financière qui sévit actuellement.

 

Le prix du pétrole augmente pour la seconde fois

Cette hausse du prix du pétrole est une conséquence parmi d’autres du grave déficit budgétaire du pays. En effet, le Fond Monétaire International (FMI) a également obligé la Tunisie le mois dernier à réduire sa masse salariale. De même, les subventions à l’énergie ont dû être limité afin de réduire ce déficit budgétaire.

 

Une conséquence indirecte du Covid-19

Le FMI alerte la Tunisie : si aucune réforme n’est appliquée le déficit budgétaire attendrait 9% du PIB en 2021. L’année dernière, le pays avait gravement été touché par la Covid-19 avec un déficit budgétaire atteignant 11,5% du PIB.

L’augmentation du prix du pétrole constitue une tentative afin de contenir la grave crise financière à l’œuvre dans le pays. La pression sur le gouvernement ne fait que s’accentuer s’ajoutant alors à une crise politique déjà présente.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Italie: se sevrer du gaz russe avec l’aide du plan REPowerEU

L’Italie a déclaré son intention d’utiliser les fonds de l’Union européenne provenant du plan REPowerEU pour se sevrer complètement du gaz russe et devenir un centre énergétique pour l’UE. Doté d’un budget total de 300 milliards d’euros, le plan REPowerEU vise à mettre fin à la dépendance de l’UE vis-à-vis des combustibles fossiles russes et à lutter contre la crise climatique.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)