Pétrole Iranien: 1 Million de Barils vers la Syrie

iran

Du pétrole iranien devrait arriver en Syrie selon TankerTracker qui annonce un convoi de plusieurs navires vers le port de Banias. Arrivée imminente, en fonction de la congestion dans le canal de Suez.

 

Plus d’1 million de barils de pétrole iranien

Sur son compte twitter, TankerTrackers a annoncé l’arrivée d’une cargaison de pétrole iranien en Syrie. Selon l’organisation, un premier tanker serait chargé d’environ 1 million de barils. Suivi par d’autres.

Le premier pétrolier de la flottille devrait arriver dans quelques jours/heures au port de Banias.

 

Une crise du carburant en cause

La Syrie de Bacahr Al-Assad souffrent actuellement d’une crise violente de carburant. Cette pénurie a même provoqué des coupures de courant et paralysé les institutions publiques du pays.

La bataille des forces loyalistes et de la Russie pour reprendre le contrôle des raffineries aux mains des « rebelles » et l’échouement du porte-conteneurs Ever Given ont eu des conséquences directes sur l’approvisionnement d’électricité en Syrie. Elle est désormais rationnée par le gouvernement afin d’éviter toute pénurie.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)