Pétrole Irakien: +8 Millions de Barils par Jour d’ici 2029

Irak

Le pétrole irakien se développera de manière considérable dans les années à venir. Le ministre irakien du pétrole, Ihsan Abdul-Jabbar, dévoile son intention d’augmenter la production à 8 millions de barils par jour d’ici 2029. De plus, ces plans ne seraient pas en contradiction avec l’accord OPEP + visant à réduire la production pour maintenir la stabilité des marchés pétroliers.

 

Le pétrole irakien, une augmentation progressive de la production

Le ministre du Pétrole a déclaré que l’augmentation progressive de la production se fera par l’intermédiaire des champs pétrolifères du pays. Ainsi, la capacité de production pourrait atteindre 12 millions de barils/jour, contre 4,8 millions aujourd’hui.

Des accords énergétiques

Des accords visant à réduire la production pour maintenir la stabilité des marchés pétroliers sont actuellement en pourparlers. Cependant, les plans actuels ne sont pas en conflit avec l’OPEP+. De plus, un accord cadre a été conclu pour prolonger un oléoduc de Bassorah au port d’Aqaba en Jordanie.

Les champs pétroliers

L’augmentation progressive se fera par l’intermédiaire des principaux champs prolifères existants. Parmi eux, on compte : Majnoon, Zubair ou encore Rumaila. Ensemble, ces champs ont la capacité de doubler en production.

 

La fin d’une dépendance énergétique ?

L’un des objectifs du ministère est d’augmenter les capacités en raffinerie en Irak. Cela permettrait ainsi de mettre fin à la nécessité d’importer du carburant. L’augmentation de production dans le secteur du gaz naturel permettrait également de réduire le volume des importations en provenance de l’étranger.

Entre 4 et 5 milliards d’ici 2025

Désormais, l’Irak vise une augmentation de la production à un niveau compris entre 4 et 5 milliards de pieds cubes d’ici 2025. En comparaison, la production actuelle du pays est de 1,5 milliards de pieds cubes standard.

En effet, le pétrole irakien est en pleine expansion. Une augmentation progressive de la production permettra donc à L’Iraq de devenir l’un des plus importants fournisseurs de pétrole. Néanmoins, cette production massive de pétrole ne s’inscrit pas dans la continuité d’une transition vers les énergies renouvelables.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)