Parcs Éoliens: les Objectifs fixés par le Gouvernement

gouvernement-castex

Les parcs éoliens terrestres constituent l’un des piliers français de la transition énergétique. Le Conseil de défense écologique a annoncé une série de mesures appuyant ce principe et visant à garantir l’atteinte des objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Deux organisations de la filière, Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et France Energie Eolienne (FEE), saluent la décision et rappellent le gouvernement à ses responsabilités propres.

 

Parcs éoliens : mieux accompagner les collectivités dans leur projet

Des mesures importantes concernant l’organisation et le suivi des projets de parcs éoliens terrestres avec les collectivités ont été annoncées. Tout d’abord, il est prévu une charte visant à solliciter le plus en amont possible l’avis des communes d’implantation d’un potentiel projet de parc éolien. Une mesure qui n’est pas sans rappeler les dissonances entre pêcheurs et élus locaux lors de l’annonce, samedi 5 décembre, de la construction d’un parc éolien offshore aux larges des côtes du Cotentin. Enfin, un réseau de conseillers indépendants viendront apporter un soutien technique et juridique aux collectivités. Ainsi, ces localités seront plus à même de mesurer l’impact politique et économique de ces parcs éoliens sur leurs citoyens.

 

Le parc éolien, un outil au service de la transition énergétique

Le Conseil de défense écologique a tenu à combiner l’atteinte des objectifs fixés par le PPE avec une bonne répartition territoriale du parc éolien. Une mesure semble les réunir : la mise en place, sous l’égide des préfets de régions, d’une cartographie des zones propices visant à sécuriser l’atteinte des objectifs de la PPE.

Ainsi, le gouvernement répond aux appels de la filière à harmoniser et développer l’éolien en France.

« Ce Conseil de défense écologique confirme que le développement de l’éolien terrestre aura toute sa place dans la transition énergétique de notre pays. (…) et nous sommes persuadés que le gouvernement saura cette fois-ci associer pleinement les acteurs de la filière afin de garantir leur caractère opérationnel » indique Jean-Louis BAL, Président du SER.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)