Parcs éoliens: Greencoat effectue des acquisitions en France

Greencoat Renewables PLC est un investisseur dans les actifs d’infrastructure d’énergie renouvelable libellés en Euro. La société se concentrait initialement sur l’acquisition et la gestion de parcs éoliens en exploitation en Irlande et à présent en Europe. Elle est gérée par Greencoat Capital, gestionnaire d’investissement expérimenté qui a fait ses preuves au Royaume-Uni en matière d’acquisitions.

Les actifs sont acquis auprès de John Laing Group pour un montant total de 30,3 M €.

Le portefeuille de parcs éoliens en activité a une valeur nette d’entreprise globale de 95 M € et un financement de projet à long terme à taux fixe sur 16 ans.

Bertrand Gautier, directeur des investissements de Greencoat Renewables, a déclaré: «Conformément à notre stratégie à long terme, nous sommes heureux de réaliser notre premier investissement sur le marché éolien français. Les actifs bénéficient du régime réglementaire stable de la France, le tarif de rachat à prix fixe garantissant les prix de l’électricité pour les 12,3 prochaines années.

«Notre portefeuille existant a déjà 97% de ses flux de trésorerie contractés sous REFIT jusqu’au 1er janvier 2028, et cette acquisition prolonge encore la proportion et la durée de nos revenus à prix fixe.»

Passilly, un parc éolien de 20 MW en Bourgogne, est l’un des trois parcs éoliens mis en service en septembre 2016.

Les autres centrales sont un parc éolien Sommette de 21,6 MW mis en service en décembre 2017 et le parc éolien de St Martin de 10,3 MW, qui a été mis en service en juin 2018.

Êtes-vous optimiste quant aux perspectives de croissance de votre entreprise?

La conclusion de l’accord est soumise à l’approbation de l’autorité de régulation française. Il sera financé par la facilité de crédit de 380 M € de Greencoat Renewables.

Une fois l’accord conclu, Greencoat Renewables fera son entrée en Europe continentale et sa capacité installée devrait augmenter à 528,1 MW.

Gautier a ajouté: «L’acquisition portera le gearing à 43%, ce qui se situe vers le bas de notre fourchette cible et fournira la flexibilité nécessaire pour saisir de nouvelles opportunités à mesure qu’elles se présentent.

«Nous sommes également heureux d’avoir établi un partenariat avec John Laing, démontrant une fois de plus notre capacité à transiger avec les principaux investisseurs et développeurs du secteur.»

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>