Parc Solaire en Espagne: ENI acquiert 140 MW

ENI-espagne

Le parc solaire espagnol attire les investisseurs étrangers. ENI vient ainsi d’acquérir auprès de X-Elio trois projets photovoltaïques. Ils devraient avoir une puissance cumulée de 140 MW et permettre à l’énergéticien italien d’atteindre les 1 GW sur les 5 prochaines années.

ENI poursuit l’objectif d’acquérir 5 GW de puissance électrique issus de sources renouvelables à travers le monde d’ici 2025.

 

Le parc solaire espagnol : terreau de développement pour X-Elio

Le parc solaire en Espagne est en partie le fruit du développement de X-Elio. L’entreprise espagnole spécialisée dans le photovoltaïque a en effet déjà développé et construit plus de 1GW sur le sol espagnol. 250 MW supplémentaire sont en construction ainsi que 1,5 GW en développement et 650 MW par le biais  de PPA (accord d’achat d’électricité).

Ce nouvel accord entre l’italien et le français complète d’autres accords signés plus tôt par Eni gas e luce, filiale d’ENI et Grupo Pitma.

 

ENI s’attaque également au marché du gaz naturel européen

En plus d’investir dans les énergies renouvelables, ENI souhaite également s’implanter durablement sur le marché du gaz naturel. Elle doit pour cela en amont finaliser le règlement à l’amiable de différends relatifs à Union Fenosa Gas. Elle pourra ensuite commercialiser du gaz naturel sur les secteurs industriels et thermoélectriques ainsi que pour des grossistes. À terme, elle pourra donc renforcer sa présence sur le marché européen du gaz.

L’accord signé par ENI avec X-Elio lui permet alors de développer un nouveau projet d’énergie renouvelable contribuant à la transition énergétique. En ce sens, l’Union Européenne semble déterminer à atteindre des objectifs ambitieux de conversion de ses sources énergétiques. Il semblerait qu’elle puisse, pour cela, compter sur un engagement des entreprises européennes, notamment celles implantées en Espagne.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)