Parc Photovoltaïque: Du Nouveau pour Valorem en 2021

Parc Photovoltaïque: Du Nouveau pour Valorem en 2021

Un parc photovoltaïque du groupe Valorem sera mis en service en France dès l’été 2021 en Dordogne. Enercoop, le fournisseur coopératif français, financera le projet via un contrat d’achat d’électricité direct (PPA). Une première pour Valorem. À terme, le parc devrait aussi accueillir une activité agricole pour former une enceinte agri-photovoltaïque.

 

Un parc photovoltaïque accueillant une activité agricole

L’agrivoltaïsme, un concept qui mêle transition énergétique et agriculture

Le parc photovoltaïque de la Tour-Blanche, outre la production d’énergie solaire, accueillera une activité agricole. En l’occurrence, un pâturage bovin. Cela permettra d’avoir un double usage des terres. L’ambition est donc aussi d’offrir une seconde vie à des terrains à faible potentiel agronomique.

Cette initiative agri-photovoltaïque favorise donc la transition énergétique tout en répondant aux enjeux de la filière agricole. Par ailleurs, Valorem a déjà mis en place, avec succès, un dispositif similaire sur le parc de Lassicourt dans l’Aube.

Un financement en « Power Purchase Agreement », une première pour Valorem

Un power purchase agreement (PPA) est un contrat de fourniture d’électricité à long terme entre un producteur et un acheteur. Ce type d’accord participe à financer la construction d’installations qui produisent de l’électricité grâce aux énergies renouvelables.

En outre, le parc photovoltaïque de la Tour-Blanche sera parmi les premiers en France à vendre directement sa production à un fournisseur d’électricité verte. En effet, puisque que c’est Enercoop qui récupérera l’électricité produite. De plus, cet accord sera valable pour une durée de 30 ans.

 

Enercoop, SEM24 Périgord Energies et Triodis pour le financement

Enercoop et la SEM24 Périgord Energies en investisseurs

Valorem est à l’origine du projet mais n’est spécialisé que dans la construction et le développement de parcs d’énergies renouvelables. De fait, le capital du projet a été ouvert à deux groupes. D’un coté La SEM24, entreprise qui participe à des projets d’énergies vertes, a investi dans le projet à hauteur de 37%. De l’autre, Enercoop, contribuant pour 2% au capital.

Triodos en tant que banque de prêt

La banque Triodos a aidé le projet à travers une dette bancaire senior de 3,5 millions d’euros ainsi qu’un crédit relais TVA. En France, cette banque est exclusivement spécialisée dans le financement de projets d’énergie renouvelable.

À terme, le parc photovoltaïque de La Tour-Blanche s’étendra sur 8,6 hectares et produira l’équivalent de la consommation électrique de 2.300 foyers. Le financement en PPA tend à se démocratiser facilitant les initiatives pour la construction d’un mix énergétique.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>