Parc éolien offshore : Le Danemark et les Pays-Bas coopèrent pour créer des centres énergétiques

Parc éolien offshore : Le Danemark et les Pays-Bas coopèrent pour créer des centres énergétiques

Un protocole d’accord sur les parcs éoliens offshores vient d’être signé entre le Danemark et les Pays-Bas. Les deux protagonistes s’engagent donc à développer conjointement des centres éoliens offshore reliant les deux pays. 

Les parcs éoliens offshores reliés par des centres énergétiques 

Les gestionnaires de réseaux de transport des deux pays, Energinet et TenneT, ont affirmé leur intention de développer plusieurs centres énergétiques offshores pour relier les parcs éoliens offshore des Etats. Celui-ci sera mis en place grâce à la production d’hydrogène vert. Les deux entreprises ont d’ailleurs déclaré pour Renews.Biz : 

“Cela pourrait améliorer la sécurité de l’approvisionnement, apporter une diversification des sources d’énergie et faciliter l’intégration de l’énergie éolienne dans les systèmes énergétiques des différents secteurs (par exemple, l’énergie, les transports et l’industrie)”.

Une coopération après 2022? 

Les gestionnaires de réseaux devraient bientôt se réunir pour réaliser une analyse afin de décider si cette coopération se poursuivra dans les années à venir.  Ces analyses seront menées dans le cadre du programme de plateformes d’énergie éolienne en mer du Nord. L’objectif final est d’installer le premier projet commun de centre énergétique offshore en 2030 au plus tôt.

Comparer leurs objectifs et capacités 

Les consultations porteront notamment sur la technologie à utiliser pour créer ces centres énergétiques. Les entreprises souhaitent notamment utiliser des hub concentrés de type “hub-and-spoke” et non distribués. Ces technologies ont, en effet, un plus grand potentiel pour convertir l’énergie éolienne.

Les deux pays souhaitent aussi comparer leurs objectifs nationaux en matière d’énergie renouvelables, et notamment éolienne en mer. Ils choisiront aussi les zones de développement de ces nouveaux centres  et évalueront leur capacité en terme d’interconnexion et de conversion de l’électricité. 

Les deux pays souhaitent donc allier leurs ambitions et leurs capacités pour développer leurs technologies dans les parcs éoliens offshores.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>