Panneaux solaires : Microsoft et SSE Airtricity misent sur l’avenir

L’utilisation des panneaux solaires prend un nouveau tournant grâce à l’entreprise énergétique irlandaise SSE Airtricity et à l’entreprise américaine électronique Microsoft. En effet, en plus de permettre une transition écologique pour respecter le traiter de Paris, ce nouveau projet assurera une éducation des plus jeunes sur les problématiques liées au changement climatique. Une entreprise ambitieuse misant sur l’avenir.

Des panneaux solaires installés sur les toits de 27 écoles

Les deux entreprises ont annoncé le 28 septembre 2020 vouloir installer des panneaux solaires sur les toits d’écoles de Connacht, Leinster et Munster. Ces derniers seront financés grâce à l’investissement d’un million d’euros du fond de durabilité de Microsoft, selon Cathriona Hallahan, directrice générale de Microsoft Irlande.

« Avec un investissement de près d’un million d’euros du Fonds de durabilité de Microsoft, non seulement 27 écoles vont désormais alimenter leurs salles de classe en utilisant l’énergie produite par leurs propres toits, réduisant ainsi leur empreinte carbone et leurs coûts, mais nous chercherons également à prouver la viabilité de la production d’énergie distribuée en agrégeant et en analysant des données en temps réel sur l’énergie produite par les panneaux solaires. »

Une production pour alimenter 68 foyers irlandais durant 1 an

En plus de pouvoir alimenter en électricité ses bâtiments, l’école pourra réduire leur empreinte carbone et leur cout. En effet, sur 15 ans, les panneaux solaires devraient permettre de compenser environ 2,1 millions de kilogrammes d’émissions nocives de CO2, selon Klair Neenan, directeur général de SSE Airtricity.

“Nous nous concentrons sur la mise en œuvre d’initiatives qui feront une réelle différence en aidant l’Irlande à faire un pas de plus vers la réalisation de nos objectifs ambitieux en matière de climat pour 2030, tout en fournissant des solutions énergétiques pratiques qui soutiendront les communautés, les entreprises et les décideurs politiques sur la voie collective vers le “net zéro””.

Grâce à cette expérience, Cathriona Hallahan veut prouver la viabilité de l’énergie solaire et ouvrir le potentiel économique des panneaux solaires sur les toits en Irlande et dans le monde.

« Chez Microsoft, notre mission est de donner à chaque personne et à chaque organisation de la planète les moyens d’en faire plus. En exploitant la puissance de la technologie, nous pouvons remplir notre mission d’une manière qui protège notre planète et nos communautés locales. En travaillant ensemble, nous espérons ouvrir le potentiel d’économie d’énergie et de réduction des émissions de carbone des toits solaires à travers l’Irlande et peut-être un jour à travers le monde ».

Une technologie connectée à internet

Les panneaux solaires seront reliés à la plateforme de cloud computing de Microsoft Azure : Azure IoT. Les données sur l’énergie générée sont rassemblées et analysées en temps réel pour permettre aux entreprises de garantir le meilleur fonctionnement des infrastructures selon Cathriona Hallahan.

« Collectivement, nous pouvons faire un pas dans la bonne direction. Nous pouvons également exploiter la puissance des technologies innovantes pour contribuer à la production d’énergie renouvelable. La finalité ici correspond à la compensation des émissions de carbone. L’installation de panneaux solaires et de nouvelles données du cloud azur de Microsoft, nous permettons des pratiques durables à l’intérieur et à l’extérieur de l’école. En travaillant ensemble, nous espérons ouvrir le potentiel d’économie d’énergie et de réduction des émissions de carbone des toits solaires à travers l’Irlande et peut-être un jour à travers le monde. »

Éduquer les élèves sur le changement climatique

Les écrans numériques retransmettront en temps réel la consommation d’énergie des élèves. Ainsi, ces derniers pourront comprendre le rôle qu’ils peuvent jouer dans la lutte contre le changement climatique. 

Un programme sera aussi mis en place pour approfondir le sujet. Celui-ci s’articulera autour de trois parties :  les énergies renouvelables, la durabilité et la technologie. Les leçons seront dispensées à travers une série d’activités interactives et de défis selon Fergal McCarthy, directeur de l’école communautaire de Kinsale.

« La participation à ce projet est une prochaine étape naturelle pour l’école communautaire de Kinsale et nos élèves. Son orientation durable est très importante pour nous, non seulement parce qu’elle nous permettra de réduire nos coûts et notre empreinte carbone, mais aussi parce qu’elle nous permet de sensibiliser nos élèves à l’impact positif que les technologies innovantes ont sur notre école, ainsi que sur la communauté de Kinsale au sens large. Nous sommes vraiment ravis d’avoir été sélectionnés pour participer à ce projet. »

Une volonté de changer la politique d’attribution des crédits d’énergie renouvelable

Actuellement les entreprises peuvent recevoir des crédits d’énergie renouvelable, une mesure incitative du marché, pour soutenir des projets d’énergie renouvelable. Cependant, ils ne sont pas disponibles en Europe pour la production sur site. SSE Airtricity voudrait utiliser les conclusions du projet et calculer le nombre équivalent de crédits que Microsoft pourrait recevoir pour faire changer d’avis les décideurs politiques. Si les crédits d’énergie renouvelable étaient octroyés pour la production distribuée, d’autres projets comme celui-ci pourraient voir le jour.

Articles qui pourraient vous intéresser