Origin Energy frappée par la montée du Prix du Charbon

La contraction de l'offre et l'augmentation des prix du charbon ont impacté les résultats de l'entreprise australienne Origin Energy. Le conflit ukrainien et les pannes des centrales électriques impactent également les prix.

Le deuxième plus grand producteur d’électricité d’Australie, Origin Energy doit faire face à l’augmentation du prix du charbon et du gaz. Le conflit ukrainien rend le marché énergétique très volatile. S’ajoutent à cela, les pannes locales des centrales électriques alimentées au charbon, qui impactent aussi le prix de ce dernier. De plus, l’entreprise australienne doit faire face à la contraction de l’offre de charbon. Cela a engendré une chute de ses actions sur le marché boursier allant jusqu’à 15%.

Un marché énergétique très incertain

En 2021, Origin Energy rencontrait déjà des difficultés pour obtenir du charbon nécessaire à sa centrale électrique Eraring. Ses craintes ne devraient pas s’estomper puisque l’entreprise a réduit ses prévisions de bénéfices, et retiré ses perspectives de résultats. Origine a déclaré :

“Les problèmes de livraison de charbon à la centrale électrique d’Eraring devraient persister au cours de l’exercice 2023.”

Pour pallier ces difficultés, Origin Energy devra s’adapter aux évolutions du marché. Elle va ainsi approvisionner sa centrale en charbon à des prix plus élevés tout en contractant sa production d’électricité. En conséquence, l’entreprise devra faire face à des coûts de l’électricité élevés afin de répondre à la demande.

“Cela devrait entraîner une augmentation importante des coûts d’achat du charbon, compte tenu des prix élevés du charbon et de l’exposition continue aux prix élevés de l’électricité.”

L’évolution du secteur énergétique, une menace et une opportunité pour Origin Energy

Néanmoins, son activité gazière compense les difficultés liées au secteur du charbon. Le GNL fait face à une explosion de la demande engendrant une hausse du prix de ce dernier.

Or, la longévité de l’entreprise n’est pas assurée puisque la fermeture de cette centrale a été avancée à 2025 au lieu de 2032. En cause, l’afflux d’énergies renouvelables et par conséquent la réduction des coûts quant à leur développement. L’Australie cherche à tout prix à se décarboner et par conséquent, à réduire sa dépendance au charbon.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>