New York veut Interdire les Véhicules à Essence d’ici 2035

Après la Californie, l'État de New York souhaite interdire la vente de véhicules neufs à essence d'ici 2035.
ney-york véhicules essence_energynews

L’État de New York, dans le sillage de la Californie, a officiellement engagé le processus visant à interdire la vente de véhicules de passagers neufs à émissions polluantes d’ici 2035, a annoncé la gouverneure Kathy Hochul jeudi.

La responsable avait déjà fixé cet objectif l’an dernier mais devait attendre, pour des raisons juridiques, que la Californie adopte sa propre loi, ce qui a été fait en août, a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse.

Elle peut désormais passer à l’étape suivante et a demandé à ses services de préparer les textes adéquats, avec notamment des objectifs intermédiaires pour 2026 (35% des ventes) et 2030 (68% des ventes) avant d’atteindre 100% des ventes en 2035.

À cette date, toutes les citadines, berlines, SUV et pick-up transportant des passagers devront être à “zéro émission”, soit des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou à hydrogène. Le texte bannirait de fait les véhicules à essence et diesel.

La réglementation doit parallèlement progressivement durcir les normes d’émissions pour les véhicules à moteur thermique.

“On a des étapes intermédiaires à atteindre, afin de montrer qu’on est sur la bonne voie”, a souligné Mme Hochul.

De nombreux pays tentent ces dernières années de limiter la pollution venant du secteur automobile.

Le Royaume-Uni, Singapour et Israël se sont ainsi engagés à la fin des ventes de nouveaux véhicules essence et diesel d’ici à 2030, et la Norvège a pris cet engagement pour 2025.

Le président américain Joe Biden a pour sa part signé à l’été 2021 un décret fixant comme objectif qu’en 2030 la moitié des voitures vendues aux États-Unis soient sans émissions.

Les ventes de véhicules uniquement électriques dans le pays, pendant longtemps à la traîne de l’Europe sur ce segment, ont bondi ces derniers mois et représentaient au deuxième trimestre 5,6% des ventes de véhicules selon le cabinet Cox Automotive.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Battolyser mise sur Rotterdam

Battolyser, installera sa première usine dans le port Rotterdam aux Pays-Bas pour répondre à la demande en hydrogène renouvelable. 

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)