NEOM, un Projet à 500 milliards de dollars

En Arabie saoudite, le prince héritier, Mohammed ben Salmane, détaille ses ambitions pour NEOM. Selon lui, NEOM accueillera 9 millions de personnes d'ici 2045. Le projet à $500 milliards doit renforcer l'image du royaume sur la scène internationale.
NEOM_EnergyNews

NEOM, projet phare de l’Arabie saoudite, devrait accueillir 9 millions de personnes d’ici 2045. C’est ce que déclare Mohammed ben Salmane déclarait. Le prince héritier indique, également, que le projet bénéficierait d’une introduction en Bourse en 2024.

NEOM, un projet monumental

En Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane s’adressait à des journalistes, des architectes et des investisseurs lors d’une présentation. Le prince héritier évoquait le projet intitulé The Line, un élément central du développement de NEOM. Ainsi, la première phase de la future ville devrait coûter $319 milliards, dont la moitié proviendra du fond souverain du royaume.

L’Arabie saoudite fera appel aux fonds souverains de la région et du monde entier au quatrième trimestre 2022. Ainsi, l’objectif est de lever une partie des 600 milliards de riyals restant, avec l’appui d’investissements provenant du secteur privé. En outre, le royaume allouera également 300 milliards de riyals à un fond lié à NEOM, destiné aux entreprises.

Diversifier l’économie du royaume

NEOM, annoncé en 2017 dans le cadre du plan de réforme Vision 2030, a pour objectif de diversifier l’économie saoudienne. Le fonds souverain de l’Arabie saoudite est l’investisseur de référence pour le projet NEOM. En outre, il comprend un développement de haute technologie de 265.00 km2 sur la mer Rouge avec plusieurs zones industrielles.

L’Arabie saoudite, avec NEOM, pourrait accueillir 450.000 personnes d’ici 2026, puis 1,5 à 2 millions de personnes en 2030. Selon le prince héritier, Mohammed ben Salmane, en 2045, ce chiffre pourrait atteindre les 9 millions. En outre, l’objectif intermédiaire rendrait la ville plus grande qu’Abou Dhabi.

NEOM, une place boursière mondiale

NEOM, selon le prince héritier, devrait ajouter un trillion de riyals à la valeur du marché boursier saoudien. Il table sur au moins 1,2 trillion de riyals au début et souhaite atteindre 5 trillions à la fin du projet. Lors de la présentation de The Line, il déclare vouloir hisser la bourse saoudienne parmi les trois plus grandes du monde.

Les émetteurs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord levaient plus de $13,5 milliards. Ce chiffre est le résultat d’introductions en Bourse au cours du premier semestre 2022. En outre, la plupart de ces introductions s’effectuaient en Arabie saoudite.

Des ambitions environnementales

The Line consisterait en une série de modules de 200 mètres de large destinés à différents usages urbains. La structure comprendrait deux façades extérieures en miroir de 500 mètres de haut et de 170 km de long. Ainsi, elle traverserait un vaste ensemble désertique et montagneux en intégrant des sentiers suspendus, des jardins ou encore un stade.

The Line, dont la construction relativement compacte cherche à minimiser l’impact environnemental, vise à fonctionner avec 100% d’énergie renouvelable. Selon le prince héritier, son emplacement présente des conditions parfaites pour exploiter l’énergie éolienne et solaire.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>