Nel Hydrogen s’allie à General Motors

Nel Hydrogen et General Motors (GM) concluent un accord pour mettre en place des sources d'hydrogène renouvelable plus compétitives.
Nel Hydrogen

Nel Hydrogen et General Motors (GM) concluent un accord pour mettre en place des sources d’hydrogène renouvelable plus compétitives.

Complémentarité

Nel Hydrogen et General Motors combineront leurs expertises pour devenir des leaders du marché de l’hydrogène renouvelable. Les deux entreprises souhaitent ainsi accélérer l’industrialisation. En effet, elles souhaitent développer l’utilisation de la plateforme d’électrolyseur à membrane échangeuse de protons.

Nel hydrogen possède une connaissance approfondie en matière d’électrolyseurs. Ils lui permettent de produire l’hydrogène nécessaire à la mise en service d’une pile à combustible. Les fabricants de véhicules électriques l’utilisent pour vendre leurs produits.

General Motors développe et commercialise quant à elle, les piles à hydrogène. Des entreprises telles que Chevrolet, Buick, GMC, Cadillac ou Wuling utilisent déjà cette technologie. À plus long terme, GM se donne pour mission de rendre l’électrique plus inclusif et accessible à tous.

Sa technologie HYDROTEC et ses batteries Ultium répondent à des critères de performance et de coûts parmi les plus exigeants. Les industries aérospatiales, de production d’énergie et de locomotive se tournent vers elles pour réduire leurs émissions. Le directeur exécutif de GM, Charles Freese, déclare:

“L’ajout de Nel comme collaborateur stratégique est une étape importante pour nous aider à commercialiser la technologie des piles à combustible. Nel dispose d’une des technologies d’électrolyse les plus prometteuses pour aider à développer une infrastructure d’hydrogène propre, et nous pensons que notre propriété intellectuelle sur les piles à combustible HYDROTEC peut les aider à se rapprocher de l’échelle.”

Fonctionnement

Nel Hydrogen est pionnier dans l’automatisation de la ligne de production d’électrolyseurs alcalins. Comme le déclare son PDG, l’automatisation est absolument essentielle à la mise à l’échelle et à la réduction des coûts. La technologie développée fait donc fortement concurrence aux énergies fossiles.

Le fonctionnement d’un électrolyseur PEM est contraire à celui d’une pile à combustible. Un PEM produit de l’hydrogène et de l’oxygène grâce à l’électricité et l’eau. A contrario, la pile à combustible fabrique de l’électricité et de l’eau grâce à l’hydrogène.

GM se concentrera, dans un second temps, sur l’industrialisation de la production de son équipement. Cela permettra une avancée technologique considérable. Cette nouvelle technologie verte sera développée plus rapidement grâce aux synergies importantes entre ces entreprises.

Håkon Volldal, le PDG de Nel, déclare:

“General Motors est l’un des leaders mondiaux de la propulsion par pile à combustible à hydrogène, avec plus de 50 ans d’expérience. Nous pensons que cette collaboration nous donnera un avantage concurrentiel pour industrialiser la production de nos électrolyseurs PEM et améliorer encore l’efficacité de notre technologie.”

Une fois la commercialisation réussie, GM recevra un dédommagement pour son travail de développement et le transfert de sa propriété intellectuelle. Nel lui paiera notamment une licence en fonction de la part du produit final, basée sur la technologie de GM.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)