Nel ASA double sa Capacité de Production

Nel ASA annonce la construction d’une deuxième ligne de production d'électrolyseurs alcalins en Norvège pour 2024. Ainsi, elle double la capacité de production de son usine d'Herøya.
nel ASA

Nel ASA annonce la construction d’une deuxième ligne de production d’électrolyseurs alcalins en Norvège pour 2024. L’installation se situe à Herøya. La nouvelle capacité permettra à l’entreprise de doubler sa production. De plus, la nouvelle ligne de production sera entièrement automatisée. L’investissement pour l’équipement devrait se chiffrer à environ 35 millions d’euros.

Håkon Volldal, PDG de Nel ASA, déclare:

“Grâce à cette expansion, Nel renforce sa position de leader mondial dans le développement et l’industrialisation de la technologie de l’hydrogène renouvelable et offre à la Norvège une excellente occasion d’assumer le rôle de premier exportateur d’équipements d’électrolyseurs sur un marché en pleine croissance.”

Cet investissement survient notamment après une commande record de la part d’un client américain. M. Volldal explique:

“L’expansion d’Herøya confirme ce que nous avons précédemment communiqué: lorsque la demande est présente, nous ajoutons de la capacité. Le récent contrat de 200 MW ne sera pas un cas isolé, et comme nous voyons un potentiel pour d’autres grosses commandes dans un avenir prévisible, nous avons décidé d’étendre notre capacité de production.”

Actuellement, l’usine de Nel ASA à Herøya constitue la première usine de fabrication d’électrolyseurs complètement automatisée. Le ministre norvégien de l’énergie, Terje Lien Aasland, l’avait inauguré en avril 2022. Elle fonctionne grâce à trois équipes, mais deux autres devraient être ajoutées d’ici la fin de 2022.

De cette manière, la capacité pourrait passer de 500 MW à 2 GW. Ainsi, l’usine de Nel ASA offre de nombreux emplois directs et indirects, contribuant au dynamisme de la région.

Terje Lien Aasland, lors de son discours inaugural, déclarait:

“La nouvelle usine de Nel à Herøya est un pas dans la bonne direction vers un avenir sans émissions. Dans un marché de l’hydrogène en pleine croissance, nous avons besoin d’encore plus d’électrolyseurs, et le fait que les électrolyseurs portent la mention “made in Norway” sera un signe de qualité.”

Pour rappel, la Norvège espère atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. Elle serait alors en avance de 20 ans sur la plupart des autres pays en cours de transition.

Articles qui pourraient vous intéresser