Mix Énergétique Chinois: 140 GW d’EnR en plus en 2021

enr-chine

Le mix énergétique chinois, selon le Conseil Chinois de l’électricité (CEC), devrait augmenter de 6-7% sa production d’électricité en 2021. Malgré la crise sanitaire, la Chine souhaite développer 140 GW d’énergies renouvelable en plus en 2021. L’objectif affiché : la neutralité carbone en 2060.

 

Le mix énergétique chinois : 6-7% d’électricité en plus en 2021

Le mix énergétique chinois permet de répondre à la demande du pays le plus peuplé du monde. De fait, la demande est forte et les coupures d’électricité sont régulières. La Chine cherche donc a améliorer son réseau avec de nouvelles centrales électriques.

En ce sens, malgré les répercussions de la crise sanitaire, la production d’électricité chinoise ne connaitra pas de baisse en 2021. A l’inverse, le CEC énonce plutôt que la Chine utilisera 6 -7% d’électricité en plus en 2021 pour atteindre 2370 GW (+7.7% ).

 

140 GW de renouvelable en plus en 2021

Xi Jinping espère ajouter 1200 GW de capacité solaire et éolienne d’ici 2030. Dès 2021, le gouvernement veut installer 140 GW de plus au mix renouvelable. Il atteindrait ainsi 1120 GW, soit 47,3% du mix énergétique global.

Le CEC conserve ainsi à l’esprit les promesses du chef d’État chinois de diminuer la part du charbon dans le mix énergétique.

 

Un charbon tout de même vital

En revanche, le CEC conseille également au gouvernement, pour le moment, d’accentuer la politique de quotas d’importations et d’abaisser les restrictions douanières sur le carburant. L’objectif étant d’assurer les réserves nationales en charbon.

 

Mais réduire, à terme, sa part dans le mix

En ce sens, dans le 13ème Plan Quinquennal (2016-2020), la Chine espère réduire sa part du charbon dans le mix énergétique à 42 % d’ici à 2028.

Le Président chinois mène une politique mondiale active contre le réchauffement climatique. Il veut atteindre la neutralité carbone en 2060. Mais le pays reste encore très dépendant du charbon.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)