L’UE Face à la Flambée des Prix

Pour faire face à la crise énergétique, l'UE envisage de récupérer les revenus excédentaires des producteurs d’électricité qui ne fonctionnent pas au gaz.
plafonnement des prix

L’UE cherche des solutions pour faire face à la flambée des prix de l’énergie. Ainsi, plusieurs propositions seront abordées demain, le 9 septembre, lors de la réunion des ministres européens de l’énergie. La Commission européenne envisage de récupérer les revenus excédentaires des producteurs d’électricité qui ne fonctionnent pas au gaz.

L’UE veut rediriger les recettes excédentaires

Ces démarches seraient réalisées afin d’utiliser l’argent recueilli pour protéger les consommateurs faisant face à la hausse de leurs factures. Ce plan s’inscrit dans les mesures que Bruxelles compte adopter pour réduire l’impact des coûts du gaz et de l’électricité.

Les domaines concernés sont donc les parcs éoliens et solaires, les centrales à biomasse, les centrales nucléaires et les producteurs de charbon. Ainsi, l’UE souhaite appliquer un plafond de revenus de 200 €/MWh aux producteurs des domaines visés.

En outre, le plafonnement des prix serait appliqué et les recettes excédentaires ne seraient perçues qu’après le règlement des factures par les entreprises. Ainsi, la ponction n’affecterait pas les prix sur le marché européen négocié en bourse.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, déclare:

“Nous voulons réorienter ces bénéfices inattendus afin d’aider les ménages et les entreprises particulièrement touchés à s’adapter.”

De fait, les actions de Verbun, RWE, Engie et EDP Renovaveis ont progressé de 4 à 13% récemment.

Le prix de l’électricité dans l’UE est généralement fixé par les centrales à gaz. Toutefois, le plafonnement pourrait réduire le coût de l’électricité produite dans les centrales.

Les mesures permettront de libérer de l’argent afin que les gouvernements puissent procéder à une redistribution. En ce sens, les consommateurs et l’industrie pourront bénéficier d’aides financières pour face à la flambée des prix.

La situation actuelle met en exergue également la volonté de diriger l’argent de manière plus responsable. De fait, Othmar Karas, vice-président du Parlement européen, s’est exprimé à ce sujet:

“Les fournisseurs d’énergie et les ministres des Finances réalisent actuellement des bénéfices exceptionnellement élevés. Ces bénéfices supplémentaires doivent être investis dans la réduction des charges, dans les énergies renouvelables et dans le développement des infrastructures.”

Des mesures supplémentaires

Les propositions émises par la Commission européenne comprennent également une diminution de 10% par mois de la consommation d’électricité. Ceci devra être calculé par rapport à la moyenne du même mois sur la période allant de 2017 à 2021. Une réduction supplémentaire de 5% pourrait être demandée pendant des périodes où les prix sont plus élevés.

Les mesures mentionnées seront examinées le 9 septembre par un comité formé par les ministres européens de l’énergie.

Articles qui pourraient vous intéresser