Un Complexe d’Energie Hybride de 500 MW en Ethiopie

Un Complexe d’Energie Hybride de 500 MW en Ethiopie

Lotus Energy va construire un complexe d’énergie hybride en Éthiopie

 

Un complexe d’énergie hybride de 500 MW

La Lotus Energy Cooperative a remporté un contrat pour construire en Éthiopie un complexe d’énergie hyride combinant l’énergie solaire, le stockage sur batterie et la capacité de valorisation énergétique des déchets, a déclaré Anthony Vippond, PDG de la société australienne.

Le complexe dans la région du Tigré, qui disposera d’au moins 500 MW de parcs solaires selon le rapport, alimentera les activités du conglomérat éthiopien Effort Group dans le cadre d’un contrat de 30 ans. Renewables Now annonce que la construction pourrait commencer dès le mois de septembre.

 

Un micro-réseau d’envergure

L’Australian Financial Review (AFR) a cité Vippond en disant que ce projet créerait le plus grand micro-réseau au monde.

L’entreprise australienne, propriété de la communauté, affirme que la facturation est le “plus grand contrat de services d’énergie renouvelable au monde”, impliquant un projet très ambitieux de 3 milliards de dollars US (4,3 milliards de dollars) en Ethiopie. Celui-ci comprend l’énergie solaire, la conversion des déchets en énergie et le stockage.

 

énergie hybride
Le complexe d’énergie hybride combinera l’énergie solaire, le stockage des batteries et la capacité de valorisation énergétique des déchets. (Source : les-smartgrids.fr)

 

Le complexe d’énergie hybride : un grand défi à relever

 

Le projet de complexe d’énergie hybride en détails

Le complexe d’énergie hybride du Tigray, qui sera situé dans le nord du pays, combinera l’énergie solaire, le stockage des batteries et la capacité de valorisation énergétique des déchets. Il comprendra également des batteries de stockage d’énergie et des installations de centrales électriques à biomasse.

Un réseau électrique sera également construit pour relier les centrales aux installations industrielles, ce qui fera de cette structure l’un des plus grands mini-réseaux au monde. “La production de la centrale électrique fournira de l’énergie aux activités du groupe Effort pendant 30 ans”, a déclaré Anthony Vippond, rapporté par Afrik 21.

 

La construction du complexe d’énergie hybride

La construction du complexe dans la région du Tigré en Éthiopie, près de la ville de Mekelle, qui pourrait commencer dès le mois de septembre de cette année, disposera d’au moins 500 MW de parcs solaires, alimentant le conglomérat EFFORT Group.

Lotus estime que le projet créera 20 000 emplois directs et indirects, et que 5% des bénéfices du projet seront investis dans des projets communautaires et sociaux. Les travaux sur le complexe énergétique devraient commencer en septembre 2020. Les coûts s’élèveront à environ 148 milliards de birrs éthiopiens, soit l’équivalent de 4,3 milliards de dollars.

 

Un projet d’une taille inédite

2Merkato rapporte qu’Anthony Vippond, estime à 30 milliards de dollars le montant de l’accord sur 30 ans. M. Vippond reconnaît que le projet semble “improbablement grand” pour la société qu’il préside, qui gère un réseau de transfert d’énergie basé sur une blockchain en Australie, où elle possède également des fermes solaires en attente d’être connectées au réseau, ainsi que des opérations en Inde. Quoi qu’il en soit, il insiste sur le fait que Lotus a des bailleurs de fonds potentiels qui font la queue.

 

 

D’autres projets énergétiques en Éthiopie

 

En attendant, plusieurs autres grands projets solaires sont en cours en Éthiopie pour améliorer l’accès à l’électricité, notamment l’installation des centrales solaires de Gad et Dicheto dans les régions de Somali et d’Afar, dans l’est du pays, par le producteur indépendant d’électricité (IPP) d’Arabie saoudite, Acwa Power.

Selon Afrik 21, les deux installations auront à terme une capacité de 250 MWp. Le producteur saoudien a remporté la commande en 2019, suite à un appel d’offres lancé par le gouvernement éthiopien en janvier 2019. La construction des deux installations nécessitera un investissement de 300 millions de dollars, soit environ 10,4 milliards de birr éthiopiens, de la part d’Acwa Power.

Les deux projets solaires font partie du programme “Scaling Solar”. Ce projet a été lancé par la Banque mondiale par l’intermédiaire de la Société financière internationale (SFI). L’objectif est d’encourager les entreprises privées à investir dans l’énergie solaire, à fournir de l’énergie au réseau électrique national du pays concerné et à assurer la mise en œuvre rapide des projets d’électricité, notamment par le recours à des partenariats public-privé (PPP).

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>