L’Hydrogène Vert Européen Bientôt au Prix du Pétrole?

L'hydrogène vert pourrait bien remplacer progressivement l'usage des énergies fossiles au cours des prochaines années, notamment en Europe.|L'hydrogène vert pourrait bien remplacer progressivement l'usage des énergies fossiles au cours des prochaines années, notamment en Europe.
green

L’hydrogène vert pourrait bien remplacer progressivement l’usage des énergies fossiles au cours des prochaines années, notamment en Europe. En ce sens, un collectif de 30 industriels de l’énergie, pionniers en Europe, lancent HyDeal Ambition. Ce projet préfigure la future filière européenne d’hydrogène totalement propre à 1,5 €/kg, transport et stockage compris en 2030.

 

L’hydrogène vert au prix de l’énergie fossile

1,5€/kg d’hydrogène d’ici 2030

De l’hydrogène vert devrait être vendu à 1,5€/kg d’ici 2030 en Europe. C’est l’objectif que ce sont fixés 30 industriels européens dans le cadre du projet HyDeal Ambition. C’est un prix équivalent aux énergies fossiles qui rend ainsi viable la transition vers une économie décarbonée.

3,6 millions de tonnes d’hydrogène par an en 2030

L’hydrogène dit « vert » est issu de l’électrolyse de l’eau à partir d’énergie renouvelable. Dans le cadre du projet HyDeal Ambition, cette énergie devrait être issue de l’énergie solaire de la péninsule ibérique. La production devrait commencer dès 2022.

À l’horizon 2030, la capacité installée devrait être de 95 GW de solaire et de 67 GW d’électrolyseurs. Cela permettrait de fournir 3,6 millions de tonnes par an d’hydrogène, soit l’équivalent en énergie d’un mois et demi de consommation de pétrole en France.

 

Un hydrogène à base de renouvelable compétitif

30 industriels et entreprises réunies

Thierry Lepercq, porte-parole du collectif d’industriels, déclare :

« HyDeal Ambition constitue un écosystème industriel complet de l’amont à l’aval de la filière, validé aujourd’hui par plusieurs années de recherche, d’analyse, de modélisation, d’études de faisabilité et de design contractuel. »

Le projet regroupe une multitude d’acteurs européens. Parmi ceux-ci, des développeurs de projets solaires, des producteurs d’électrolyseurs et des groupes d’ensembliers. Mais aussi des opérateurs de transport et de stockage de gaz. Ou encore des énergéticien, des groupes industriels. Enfin, des fonds d’infrastructures et des experts du conseil.

Plusieurs projets hydrogène européens en cours

Plusieurs projets industriels sont en cours de lancement avec une première initiative concrète d’ici un an en Espagne. Avec ce projet, l’Europe pourrait bien devenir un acteur central de l’hydrogène vert dans les prochaines années.

Cela répondrait effectivement en partie à la nouvelle stratégie hydrogène mise en place par l’Union Européenne en juillet 2020. Cette stratégie ambitionne, par exemple, de déployer 40 GW de puissance d’électrolyse. Aussi, de produire 10 millions de tonnes d’hydrogène vert d’ici 2030.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

France: Iberdrola remporte son premier projet de centrale solaire flottante

Iberdrola a annoncé la réalisation de son premier projet de centrale solaire flottante en France. La centrale sera développée sur le bassin de la gravière de Bischwiller, en Alsace, avec une capacité de production installée de 25 MWc, produisant environ 27 GWh d’électricité verte par an. Ce projet renforce la position d’Iberdrola en France dans la production d’énergie verte, en plus de ses projets éoliens déjà en exploitation.

Italie: se sevrer du gaz russe avec l’aide du plan REPowerEU

L’Italie a déclaré son intention d’utiliser les fonds de l’Union européenne provenant du plan REPowerEU pour se sevrer complètement du gaz russe et devenir un centre énergétique pour l’UE. Doté d’un budget total de 300 milliards d’euros, le plan REPowerEU vise à mettre fin à la dépendance de l’UE vis-à-vis des combustibles fossiles russes et à lutter contre la crise climatique.

La hausse des prix du pétrole face aux séismes et à la reprise chinoise

Le marché pétrolier a réagi à l’accroissement de la demande en Turquie provoquée par des séismes et à la reprise de la demande chinoise. Les prix du Brent et du WTI ont grimpé, respectivement, de 2,30% et 2,46%. Une situation qui permet aux acteurs du secteur pétrolier d’envisager une reprise favorisant le développement durable.

Embargo de l’Union européenne sur les produits pétroliers russes

L’Union européenne prend des mesures draconiennes pour contrer l’occupation russe de l’Ukraine en imposant une interdiction des produits pétroliers raffinés russes, accompagnée de plafonnements de prix. Des sanctions seront appliquées si le niveau du plafond est dépassé.

Perte nette en hausse chez Siemens Energy

Siemens Energy a annoncé mardi que sa perte nette pour le premier trimestre a plus que doublé, atteignant 598 millions d’euros. La perte est attribuée en partie à des problèmes de qualité chez Siemens Gamesa.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)