Expansion de l’Hydrogène Renouvelable en Europe

TES, start-up allemande, souhaite accélérer le déploiement dans l'hydrogène renouvelable à travers l'Europe.
ohmium

TES est une start-up énergétique allemande ayant comme objectif de créer et distribuer de l’hydrogène renouvelable à travers l’Europe. Les fondateurs et le PDG de TES cumulent une importante expérience dans le secteur de l’énergie mais aussi dans celui de la finance.

De l’hydrogène renouvelable grâce à du méthane synthétique

TES développe son premier site, un hub énergétique principalement dédié à l’hydrogène renouvelable. Celui-ci se situe dans le port de Wilhelmshaven, au nord-ouest de l’Allemagne. L’entreprise entend créer son hydrogène renouvelable afin de le revendre aux distributeurs. Le port de Wilhelmshaven permet à TES d’être intégrée au réseau de gaz.

La compagnie compte produire et offrir son hydrogène renouvelable de façon assez unique. La première étape consiste à capturer du CO2. Ce carbone est ensuite transporté via les multiples sites de TES à travers le monde. Pour l’instant, ceux-ci sont prévus au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. Ces sites mélangent le carbone avec leur propre hydrogène renouvelable, généré grâce aux énergies renouvelables comme l’énergie solaire ou l’hydroélectricité. Ainsi, TES obtient du méthane synthétique.

Ce méthane est ensuite importé chez TES en Europe. Enfin, TES peut extraire l’hydrogène du méthane, en plus d’utiliser le méthane synthétique restant en le mélangeant avec le méthane fossile déjà présent. L’idée ici est de progressivement remplacer le méthane fossile avec une version synthétique et plus propre.

L’utilisation du méthane synthétique offre de nombreux avantages. Il est un excellent vecteur énergétique. Sa densité énergétique est trois fois plus importante que celle de l’hydrogène. Ainsi, il est un bon moyen de transporter l’hydrogène.

L’hydrogène, un vecteur énergétique au grand potentiel

D’après Alverà, PDG de TES, il est essentiel d’exploiter pleinement le potentiel de l’hydrogène renouvelable. Ce dernier peut remplacer les énergies fossiles dans les secteurs où l’électrification ne peut pas.

De plus, les approvisionnements en énergie fossile sont de plus en plus instables. Ceux-ci sont perturbés par les multiples crises géopolitiques. Ainsi, Alverà juge primordial d’étendre l’utilisation de l’hydrogène. Ce vecteur énergétique pourrait représenter jusqu’à 35% du marché des énergies primaire, soit potentiellement plus que le pétrole.

Ainsi, il estime que les start-up et entreprises innovantes sont essentielles. En outre, il faut aussi compter sur les pouvoirs publics. Ces derniers ont la responsabilité de définir clairement certains termes et critères concernant l’hydrogène renouvelable.

TES mise sur l’international

De fait, TES mise sur une production et une organisation à l’échelle internationale. Elle porte beaucoup d’attention à l’emplacement des différents sites de production d’hydrogène renouvelable. Alverà veut profiter pleinement des ressources renouvelables, ainsi il entend “mettre des panneaux [solaires] là où il y a du soleil”. En diversifiant leurs sites, en fonction des ressources renouvelables, TES renforce la fiabilité et la stabilité de sa production d’hydrogène renouvelable.

Toutefois, opérer à une telle échelle et de façon aussi décentralisée pourrait être un défi.  La longue chaîne de valeur entièrement gérée par la même entreprise est un choix ambitieux. Toutefois, si TES y parvient, les bénéfices seront nombreux.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>