L’Éthylène Américain Afflue vers l’Europe

L'Europe attire les cargaisons américaines d'éthylène. Au premier semestre, elle a reçu 78% des exportations des États-Unis. Elle profite de la baisse de la demande asiatique.
éthylène

L’éthylène en provenance des États-Unis afflue vers l’Europe. Au cours du premier semestre, l’Europe a reçu la majorité des exportations américaines. Si la demande asiatique baisse, ce n’est pas le cas en Europe.

La demande en Asie diminue

De fait, la demande de produits pétrochimiques en Asie n’a pas repris après les arrêts de production causés par la COVID-19. Ce phénomène devrait se maintenir jusqu’au rétablissement de la Chine en termes de consommation et production.

Les mesures prises durant la pandémie ont fortement réduit la croissance chinoise, qui se retrouve au bord de la récession. L’économie du pays tourne au ralenti et affecte fortement le commerce.

Oeyvind Lindeman, directeur commercial de Navigator Holdings, explique:

“Tous les regards sont tournés vers la Chine et le moment où elle sortira de son malaise avec la stratégie zéro-COVID et ainsi de suite. Mais il est bon de savoir qu’au moins l’Europe avec ses propres problèmes, importe et prend le rôle de la Chine en termes d’éthylène.”

L’éthylène se dirige vers l’Europe

En parallèle, cette situation offre l’occasion à l’Europe de récupérer ces volumes d’éthylène. À l’heure actuelle, la demande européenne monte en flèche. Les prix records de l’énergie et le prix élevés de l’alimentation en naphte permettent de réduire le tarif des oléfines.

Les prix de l’éthylène en Europe ont été évalués, le 19 août, à 812 $/mt. En Asie, ils ont été évalués à 820 $/mt pour l’Asie du Nord-Est et 920 $/mt pour l’Asie du Sud-Est.

De plus, la distance entre les États-Unis et l’Europe est moins importante. Ainsi, les exportations vers l’Europe demandent moins de navires.

Selon les chiffres de l’US International Trade Commission, l’Europe a reçu 78% des exportations américaines d’éthylène au premier semestre. Si le pourcentage reste élevé, il est moins important que celui du premier semestre de 2021. L’Europe avait alors reçu 89% des 283.434 mt exportées par les États-Unis.

En Europe, la Belgique est le premier client concernant l’éthylène américain. En 2021, elle avait reçu 47% des exportations. Au deuxième semestre 2022, elle en reçoit 61%.

Articles qui pourraient vous intéresser

No Content Available
Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>