Les Pays-Bas accélèrent pour l’Hydrogène

Les Pays-Bas confortent leurs ambitions climatiques et accélèrent le déploiement de l'hydrogène renouvelable.
hydrogène renouvelable

Aux Pays-Bas, Air Products et Gunvor Petroleum Rotterdam développeront un terminal d’importation d’hydrogène renouvelable.

Une demande croissante

Aux Pays-Bas, Air Products et Gunvor Petroleum Rotterdam signent un accord de développement conjoint pour un terminal d’importation d’hydrogène renouvelable. L’accord répond à la demande croissante de sources d’énergie verte pour répondre aux objectifs climatiques. De plus, le projet répond à la nécessité de diversifier les sources d’énergie.

Le terminal d’importation, implanté à Rotterdam, participera à la décarbonation de secteurs réputés difficiles à réduire comme les transports lourds. Le projet s’inscrit dans le cadre des objectifs fixés par l’Union européenne dans le plan Fit for 55 et REPowerEU. Ainsi, avec ce terminal d’importation, les Pays-Bas contribueront aux objectifs de transition énergétique de l’Union européenne.

Un projet européen

La certification de l’hydrogène renouvelable permettra d’obtenir une reconnaissance et d’intégrer les objectifs de l’Union européenne en matière d’énergies renouvelables. Par ailleurs, le projet vise à obtenir un soutien financier. Ainsi, il doit bénéficier du statut d’Important Project of Common European Interest (IPCEI).

Le site de Gunvor à Europoort Rotterdam offre un accès stratégique pour la réception d’ammoniac vert. De fait, le port dispose d’une position idéale pour les expéditions depuis les sites exploités par Air Products et ses partenaires. Ainsi, depuis les Pays-Bas, l’ammoniac vert, converti en hydrogène, approvisionnera les différents marchés européens, comme l’Allemagne ou la Belgique.

Avantage pour l’économie néerlandaise

Une analyse indépendante de CE Delft démontre que le projet devrait générer, à terme, entre €260 et €425 millions. Le site permettra, également l’émergence de nouveaux emplois au cours des prochaines années. Enfin, la réduction des émissions de dioxyde de carbone créerait un avantage environnemental estimé à environ €100 millions d’ici 2030.

Aux Pays-Bas, le port de Rotterdam reconnaît que ce projet est un bon exemple d’utilisation d’une friche industrielle. De plus, l’ammoniac vert est, également, un carburant renouvelable important pour le secteur du transport maritime. Les autorités locales souhaitent que le port de Rotterdam devienne le principal hub hydrogène d’Europe.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>