Les Exportations Kazakhes Interrompues

Les exportations russes et kazakhes de brut sont touchées, pour la quatrième fois cette année, à cause de réparations sur le terminal CPC.
exportations kazakhes_energynews

Les exportations kazakhes et russes sont interrompues suite aux réparations du terminal CP. C’est la quatrième fois que des incidents interrompent les exportations depuis le début de cette année.

Des dommages causent l’interruption des exportations kazakhes

Des dommages détectés sur des équipements sous-marins, sur la côte russe de la mer Noire, ont causé l’interruption des exportations kazakhes et russes. Les intempéries hivernales seraient la cause principale des dégâts observés. Le CPC cherche une entreprise pour commencer les travaux sur deux des trois points d’amarrage uniques (SPM) touchés.

Le Caspian Pipeline Consortium (CPC) déclare:

“Lors des travaux d’entretien de routine effectués par des équipes de plongeurs […], des fissures ont été découvertes dans les nœuds fixant les manchons sous-marins aux réservoirs de flottabilité”.

En outre, TCO a diminué la production de Tengiz en août, à cause d’une maintenance planifiée. Le champ pétrolifère kazakh de Kashagan a également décidé de réduire sa production en août suite à une fuite de gaz.

La quatrième interruption de l’année

C’est la quatrième fois que les exportations kazakhes sont interrompues depuis le début d’année. En mars, une tempête a également endommagé deux SPM du terminal. Les chargements ont repris un mois plus tard, alors que les observateurs indépendants sont restés sceptiques face à ces justifications.

La seconde interruption s’est produite en juin. Le CPC a dû interrompre les exportations kazakhes du fait de la découverte de munitions anti-navires de la Seconde Guerre mondiale.

En juillet, en raison de violations environnementales, un tribunal russe a ordonné l’interruption du pipeline. Cette interruption a ainsi retardé les exportations kazakhes. Cette brève fermeture a été vue comme un avertissement du Kremlin, peu après l’opposition du président du Kazakhstan à Vladmir Poutine.

Askar Aisautov, ingénieur civil d’Almaty spécialisé dans la construction de pipelines, commente:

“À mon avis, le travail du CPC en 2022 est comme une épreuve de vérité. On peut juger de l’ampleur des tensions dans les relations entre le Kremlin et Akorda”.

Le terminal traitement approximativement 1% de l’approvisionnement en pétrole brut mondial. Les opérations du CPC sont la principale source de recettes fiscales du Kazakhstan. En revanche, pour cette quatrième interruption, le CPC a décidé de donner plus de détails quant aux raisons des problèmes. Le terminal a également joint des photos des équipements endommagés et une infographique au dossier.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>