Les Exportations de Pétrole du Venezuela chute

Au Venezuela, PDVSA connaît des difficultés pour s'approvisionner en gaz et en électricité. En conséquence, les exportations de pétrole du pays chutent de 27% par rapport au mois dernier.
exportationsdepetrole_energynews

Les exportations de pétrole du Venezuela chutent. Le pays est subit des pannes, perturbant ainsi l’approvisionnement en électricité et en gaz de la société publique PDVSA. En conséquence, les exportations de pétrole de juillet chutent de 27% par rapport au mois précédent.

L’Iran, allié essentiel du Venezuela

Les ventes de pétrole du Venezuela n’ont pas été très stables cette année. Pourtant, leur allié iranien leur a fourni des diluants pour traiter le pétrole. Cependant, le manque d’investissement et les sanctions américaines ont continué à limiter la production et les exportations de pétrole.

En juillet, une panne d’électricité et l’explosion d’un gazoduc ont coupé le service des installations de mélange de brut de PDVSA. Le terminal de Jose a également été touché. Ces événements ont forcé l’arrêt de deux unités de valorisation du pétrole lourd. Ils ont également réduit la production de mélanges de brut exportables.

Au total, 29 navires ont quitté le Venezuela en transportant 460.323 barils par jour de brut et de produits raffinés et 252.000 tonnes métriques de coke de pétrole et de méthanol. Ces chiffres impliquent une baisse de 27% par rapport au mois précédent. Cela représente même une baisse de 38% des exportations de pétrole par rapport à juillet 2021, malgré la demande grandissante.

Des exportations de pétrole principalement destinées à l’Asie

La plupart des expéditions étaient destinées à la Chine. Les cargaisons de pétrole arrivent soit directement dans les ports du géant asiatique, soit dans les plateformes de transbordement de pays voisins comme la Malaisie.

De plus, les perturbations sont intervenues alors que le Venezuela effectuait ses premières expéditions de pétrole vers l’Europe depuis deux ans. Ces exportations sont la conséquence des autorisations américaines accordées en mai à l’Italien Eni et à l’Espagnol Repsol.

Articles qui pourraient vous intéresser

allemagne_energynews

L’Allemagne multiplie les FSRU

Afin de se détacher du gaz russe, l'Allemagne multiplie les projets de FSRU. Deux premières installations, permettant d'importer jusqu'à 10 milliards de mètres cubes par an,...

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>