Les États-Unis sanctionnent la Chine

Alors que le dialogue autour du nucléaire iranien reprend, les États-Unis annoncent sanctionner 6 entreprises ayant commercé avec l'Iran. Parmi ces entreprises, 4 sont basées à Hong-Kong.
États-Unis_energynews

Les États-Unis imposent des sanctions contre des entreprises chinoises et émiraties. Celles-ci interviennent dans le cadre de nouvelles sanctions pétrolières vis-à-vis Téhéran.

Les États-Unis sanctionnent 4 entreprises chinoises

Les États-Unis imposent des sanctions contre des certaines entreprises, dont des sociétés chinoises. Ces sanctions interviennent dans le cadre de la vente de dizaines de millions de dollars de pétrole iraniens. Ainsi, celles-ci vont à l’encontre des efforts américains pour accroître la pression sur Téhéran, alors que les discussions quant à son programme nucléaire reprennent.

En conséquence, l’U.S. Treasury et l’U.S. State Department imposent des sanctions à 6 entreprises. Quatre d’entre elles sont basées à Hong-Kong, une à Singapour et une aux Émirats arabes unis. Les États-Unis accusent la Persian Golf Petrochemical Industry Commercial Co d’avoir utilisé ces sociétés pour faciliter la vente de produits pétroliers et pétrochimiques iraniens en Asie de l’Est.

Par exemple, Blue Cactus Hey Equipment ans Machinery Spare Parts Trading aurait contribué à la vente de millions de dollars de pétrole iraniens à la société Triliance Petrochemincal Co.

Un contexte particulier

Joe Biden était réticent à l’idée de sanctionner les entreprises chinoises engagées dans le commerce de pétrole avec l’Iran. Il avait espoir de parvenir à trouver un accord visant à relancer celui sur le nucléaire iranien de 2015.

Le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, déclare:

“Les États-Unis continuent de suivre la voie de la diplomatie pour parvenir à un retour mutuel à la mise en œuvre complète du Plan d’action global conjoint. Jusqu’à ce que l’Iran soit prêt à revenir à la mise en œuvre complète de ses engagements, nous continuerons à appliquer des sanctions sur la vente illicite de pétrole et de produits pétrochimiques iraniens”.

Ces sanctions débouchent sur le gel des avoirs de ces entreprises sur le sol américain. De plus, les entreprises traitant avec celles-ci risquent également des sanctions. La Maison Blanche risque de sanctionner d’autres entreprises qui commercent encore avec l’Iran.

Au cours des 2 derniers mois, ces mesures sont la troisième série de sanctions américaines qui visent les entreprises chinoises liées à l’Iran. Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères a déclaré que l’Iran répondra de manière décisive et ferme.

Articles qui pourraient vous intéresser

zelensky

Zelensky assure une Aide à l’UE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky affirme vouloir assurer une exportation majeure d’électricité vers l’Union européenne pour qu’elle puisse faire face à la pression énergétique de Moscou.

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>