L’Egypte mise sur l’hydrogene renouvelable

En Égypte, Globeleq annonce la signature d'un accord-cadre sur l'hydrogène renouvelable avec le gouvernement.
Égypte Globeleq

En Égypte, Globeleq annonce la signature d’un accord-cadre sur l’hydrogène renouvelable avec le gouvernement.

Un partenariat exhaustif

En Égypte, Globeleq annonce un accord-cadre avec l’Autorité générale de la zone économique du canal de Suez (SCZONE). De plus l’accord inclut également le Fonds souverain égyptien pour l’investissement et le développement (TSFE). L’accord integre également la New and Renewable Energy Authority (NREA) et l’Egyptian Electricity Transmission Company (EETC).

Globeleq développera, financera, construira, détiendra et exploitera un projet d’hydrogène renouvelable. Le projet se développera en trois phases au cours des 12 prochaines années. En outre, le projet totalisant 3,6GW d’électrolyseurs alimentés par 9GW d’énergie solaire photovoltaïque et éolienne.

La première phase consistera en un projet pilote qui produira 100.000 tonnes par an d’ammoniac vert à partir d’hydrogène. Cette production en Egypte se destine principalement à l’exportation vers l’Europe et l’Asie. En outre, la première phase devrait devenir opérationnelle d’ici l’année 2026-2027.

Un emplacement avantageux

Par ailleurs, le projet pourrait développer d’autres utilisations finales potentielles de l’hydrogène renouvelable. Ainsi, le site, en Egypte, pourrait produire des carburants verts. Waleid Gamal Eldien, président de SCZONE, déclare:

“La signature de l’accord-cadre avec Globeleq s’inscrit dans la continuité de notre engagement à mettre en œuvre la vision de l’Égypte dans la transformation vers une économie verte. Le gouvernement égyptien a un plan de transition énergétique ambitieux et des mesures actives sont prises pour faire de SCZONE une plaque tournante majeure pour l’hydrogène renouvelable. Ce partenariat reflète les intérêts du secteur privé à investir dans de tels projets, car ils choisissent SCZONE comme destination d’investissement dans l’hydrogène renouvelable et les carburants verts, pour desservir à la fois les marchés africains et mondiaux.”

La situation géographique unique de l’Égypte, au carrefour de l’Afrique, de l’Europe et de l’Asie constitue un avantage. Avec environ 13% du commerce mondial transitant par le canal de Suez, l’Égypte se situe idéalement. Ainsi, le pays ambitionne de devenir un pôle stratégique pour devenir une plaque tournante mondiale de l’énergie renouvelable.

Globeleq possède actuellement la centrale solaire photovoltaïque ARC for Renewable Energy SAE. Elle se situe dans le parc solaire de Benban près d’Assouan. En outre, en Égypte, l’entreprise souhaite développer de nouveaux projets solaires, éoliens ou de dessalement d’eau de mer.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)