L’EDB Finance 11 Centrales Solaires en Arménie

En Arménie, l'Eurasian Development Bank (EDB) finance la construction de 11 centrales solaires pour 37 millions de dollars. Ainsi, l'Arménie entend atteindre l'indépendance énergétique.
EDB

L’EDB (Eurasian Development Bank) finance 11 nouvelles centrales solaires en Arménie. Elle fournira 37 millions de dollars pour que celles-ci voient le jour. Ces centrales auront une capacité totale de 65 MW.

L’EDB finance la stratégie du gouvernement arménien

Ces centrales devraient voir le jour dans les régions de Gegharkunik et Aragatsotn. Nikolai Podguzov, président du conseil d’administration de l’EDB, et Hayk Harutyunyan, président du New Energy Group, ont paraphé à Erevan ce financement.

Toutes ces centrales doivent voir le jour avant la fin de l’année. L’investissement de l’EDB sera remboursé par des contrats de vente d’électricité entre la banque et New Energy Group.

Le développement des énergies renouvelables est une priorité pour le gouvernement arménien. Ces énergies doivent réduire la dépendance de l’Arménie à l’égard des combustibles fossiles, qui viennent notamment de Russie et d’Iran.

La priorité au développement des sources d’énergies renouvelables fait partie de la stratégie énergétique 2021-2040 du gouvernement arménien.

Une faiblesse énergétique manifeste

Aujourd’hui, le potentiel des centrales solaires en Arménie est estimé à 8 GW. Ces projets viendront donc octupler la capacité du pays en énergie solaire.

Par ailleurs, l’ensoleillement annuel moyen est de 2,700 heures tandis que le rayonnement solaire annuel moyen tombant sur une surface horizontale est d’environ 1,720 kWh par mètres carrés. C’est beaucoup mieux que la moyenne européenne qui se situe à 1,000 kWh par m2.

Enfin, encore plus avantageux, un quart du pays est doté de ressources en énergie solaire de 1.850 kWh par m2 et par an.

Pourtant, aujourd’hui, l’Arménie est toujours très dépendante de l’extérieur pour son énergie. C’est ce que vient souligner Nikolai Podguzov, président du conseil d’administration de l’EDB, lors de la signature du financement des centrales:

“Aujourd’hui, le système énergétique arménien repose sur l’énergie thermique, nucléaire et hydroélectrique. Le gaz naturel reste la plus grande source d’approvisionnement énergétique total et le principal vecteur énergétique dans la consommation finale totale. Conformément à notre stratégie en Arménie, l’EDB se concentre sur les projets d’énergie solaire distribuée et sur la construction et la modernisation des installations hydroélectriques. L’objectif de la Banque jusqu’en 2026 est de contribuer à la diversification des sources de production d’électricité du pays. Ce faisant, non seulement nous augmentons la fiabilité du système énergétique, mais nous améliorons aussi considérablement l’environnement en réduisant les émissions de carbone.”

Le développement de ces projets solaires devrait permettre à l’Arménie d’être à la fois plus indépendant et plus vertueux énergétiquement. Cela serait essentiel pour le pays alors que les tensions avec l’Azerbaïdjan se ravivent et que la dépendance envers la Russie devient de plus en plus problématique.

Articles qui pourraient vous intéresser