L’EBRD finance la 1ère Centrale Solaire Flottante d’Albanie

pv-floating

L’EBRD va débloquer 9,1 millions d’euros pour financer la construction d’une centrale solaire photovoltaïque flottante de 12,9 MW en Albanie. Il s’agira de la première centrale solaire flottante d’une telle taille dans les Balkans occidentaux.

 

L’EBRD finance le développement durable de l’Albanie

Du solaire sur un réservoir hydroélectrique

Cette centrale se situera sur le réservoir de la centrale hydroélectrique de Vau i Dejës au nord-ouest de l’Albanie. Elle est gérée par Korporata Elektroenergjitike Shqiptare (KESH). Grâce à ce projet, le groupe va donc s’imposer comme précurseur dans la technologie verte innovante. Et ce, notamment, car il utilise les riches ressources solaires de l’Albanie tout en évitant l’utilisation de terres rares.

La compagnie est déjà détentrice et exploitante de trois centrales hydroélectriques d’une capacité totale de 1350 MW. Elles représentent à elles seules environ 70% de la production nationale albanaise. À travers ce nouveau projet novateur, KESH se positionne comme plus résiliente aux risques induits par le climat en matière d’hydrologie et de saisonnalité.

110 projets soutenus par l’EBRD en Albanie

Le projet est également en adéquation avec l’ambition de l’Albanie de développer sa capacité solaire. Cette ambition a conduit à deux enchères réussies soutenues par l’EBRD et offrant des tarifs très compétitifs : les projets solaires Karavasta et Spitalle de Voltalia.

La Banque a également mobilisé 315.830 d’euros pour le soutien à la préparation de projets dans le cadre de préparation et de mise en œuvre de projets d’économie verte financés par le gouvernement autrichien et son fonds DRIVE. Ainsi que par le Fonds de coopération technique TaiwanBusiness-EBRD.

L’EBRD est l’un des principaux investisseurs institutionnels en Albanie. À ce jour, la Banque a investi plus de 1,5 milliard d’euros dans 110 projets au sein du pays.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)